Gerry Weber s’offre Hallhuber et repense à l’homme

Gerry Weber poursuit son expansion et cette fois en élargissant son offre. Le groupe allemand de prêt-à-porter féminin vient de mettre la main sur son compatriote Hallbuber. L’ancienne filiale de Stefanel était depuis 2009 propriété du fonds Change Capital Partners.

La transaction, dont le montant n'a pas été dévoilé, doit encore avoir le feu vert des autorités allemandes et autrichiennes de la concurrence.


Hallhuber

Hallhuber complète non seulement l’offre de Gerry Weber avec sa mode pour femmes de 20 - 30 ans, mais est basé sur le même système de verticalisation.

L’enseigne dispose d’un réseau actuellement de 219 points de vente monomarques répartis dans 6 pays (Allemagne, Autriche, Suisse, Belgique, Pays-Bas, Grande-Bretagne). Son site de e-commerce est également opérationnel en France.

Hallhuber est en pleine forme. Forte de son expansion, l’enseigne tablait pour l’année 2014 sur un bond de ses ventes de 25%. En 2013, elle avait réalisé un chiffre d’affaires de 109 millions d’euros. David Frink, CFO de Gerry Weber, rappelle dans le communiqué la complémentarité des offres des deux sociétés et qu’Hallhuber est en passe d’attaquer de nouveaux marchés européens.

Mais Gerry Weber, selon les propos de David Frink dans le quotidien Handelsblatt, pourrait également reprendre une marque de mode masculine. Le groupe avait tenté via une licence de se diversifier dans l’homme sous son nom éponyme avant de se rétracter très rapidement.

Au cours des neuf premiers mois de son exercice, entamé le 1er novembre 2013, Gerry Weber, qui outre sa marque éponyme, possède Taifun, plus jeune, et Samoon, dédiée aux grandes tailles, a vu ses ventes très légèrement augmenter à 600 millions d'euros pour un résultat avant intérêts et impôts de 65,5 millions.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2018 FashionNetwork.com

Mode - Prêt-à-porterBusiness
INSCRIPTION À LA NEWSLETTER