×
Publicités
Publié le
21 oct. 2022
Temps de lecture
5 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Gertrude+Gaston, spécialiste de la doudoune, s'installe à Lyon et Avignon

Publié le
21 oct. 2022

Lancée en 2008 par Géraldine et Romain Teboul, couple de Marseillais, la griffe qui se prénommait à ses débuts Gertrude se concentrait originellement sur le segment du prêt-à-porter féminin. En 2015, l'offre masculine de Gaston a complété la paire. Rebaptisée alors Gertrude+Gaston, la marque s'est affirmée comme un spécialiste tricolore de la pièce à manches, en proposant une collection mixte et unisexe, pensée dans un style urbain. Depuis l'ouverture de son premier magasin dans la cité phocéenne il y a cinq ans, elle connaît un succès grandissant, autant sur le digital qu'en boutique. La marque entend maintenir sa dynamique et densifie sa stratégie de communication. Côté magasins, elle prévoit un planning soutenu d'ouvertures.


Les visages de la campagne automne-hiver 2022 ont été sélectionné lors de castings "sauvages" dans les rues et soirées marseillaises - Gertrude+Gaston


"D'ici une dizaine de jours, on va ouvrir une boutique de 200 mètres carrés à Lyon, au 40, rue de Brest (IIe arrondissement) et puis, dans un mois, une autre à Avignon, détaille Bertrand Gippa, le directeur marketing de la marque. On prévoit d'ouvrir trois à quatre nouveaux points de vente chaque année", se réjouit-il. 

Des ouvertures en cascade, signe du dynamisme de la marque. "Pendant l'hiver, on fait généralement de très bons chiffres, mais avec la vague de froid de septembre, on a déjà réalisé  d'excellents scores, sourit cet ancien de la société, dans les rangs de l'entreprise depuis huit ans. Sur la même période, nos ventes ont quasiment quadruplé par rapport au mois de septembre 2021." Positionnée sur le segment du milieu de gamme, elle décline son produit phare la doudoune César, chez l'homme et la femme pour 189 euros, et 179 euros pour les enfants.

De la Presqu'île lyonnaise à la Cité des papes, Gertrude+Gaston longe le Rhône et s'implante davantage dans le Sud, où elle possède déjà cinq boutiques (à Marseille, Aix-en-Provence, Cannes, Ajaccio et dans l'outlet McArthurGlen de Miramas). Toutefois, la griffe marseillaise ne cache pas ses ambitions de s'établir plus au nord de l'Hexagone. En décembre 2020, la marque avait ouvert pendant cinq mois un pop-up dans la capitale (rue Etienne Marcel), un premier essai qu'elle aimerait concrétiser et pérenniser. "On adorerait ouvrir une boutique à Paris", glisse Bertrand Gippa. 

Aujourd'hui, la marque, domiciliée à Aubagne, compte une quarantaine de collaborateurs et mise sur une stratégie combinant le retail et le wholesale, en étant référencée dans 250 magasins multimarques en France mais également sur Amazon. Dans les Etats limitrophes (Allemagne, Suisse, Belgique, Italie et Espagne), elle compte une cinquantaine de revendeurs par pays. "Aujourd'hui on focalise vraiment nos efforts sur le Sud et la Corse car on préfère avoir une visibilité forte ici avant de pouvoir s'exporter", ajoute Bertrand Gippa.

"La pandémie et la guerre en Ukraine nous ont peu affectés, on n'a rien changé à nos process et on garde le même rapport qualité-prix alors qu'on a certains fournisseurs de zips, de nylon ou de duvet de canard qui sont basés en Asie", souligne le directeur marketing.

Epargnée par les remous géopolitiques, Gertrude+Gaston peut se targuer d'avoir "une croissance à trois chiffres", en comparaison avec l'année dernière, et annonce le doublement de son chiffres d'affaires. "En 2021 nous avons bouclé à 5,1 millions d'euros et nous sommes sur un prévisionnel à 7 millions sur 2022", précise Bertrand Gippa. Enthousiaste concernant l'avenir, il espère "passer très rapidement la barre des 10 millions, si on suit la croissance qu'on a actuellement et qu'on continue de se développer".

"Le branding avant tout"



Depuis son lancement, Gertrude+Gaston appuie sa croissance sur une stratégie de présence médiatique très soutenue. "Avant le Covid, on réalisait deux shootings par an, depuis, on en fait quatre à cinq par saison, souligne le directeur marketing en pleins préparatifs. On part cette semaine à la station d'Orcières-Merlette, dans les Alpes du Sud, avec le photographe de mode Rémi Ferrante Hartman qui se déplace exprès de Los Angeles pour nous, relève Bertrand Gippa. Le shooting de notre prochaine campagne aura lieu dans un chalet et aura une ambiance Gucci X North Face", sourit-il enthousiaste de "travailler avec des photographes de renommée internationale".

Aujourd'hui, Gertrude+Gaston propose une large gamme de produits déclinés chez l'adulte comme l'enfant, de la doudoune en duvet de canard - son produit phare à la tirette orange - aux tricots en maille en passant par les accessoires. Sa notoriété exponentielle, elle la doit à "une clientèle très fidèle et fan de la première heure qui se reconnaît dans notre style branché, mi-cité mi-charbonneur", précise celui qui était auparavant le responsable e-commerce de la maison. "On sait par exemple qu'elle n'hésite pas à acheter le t-shirt femme lorsque chez l'homme il est en rupture de stock, pour avoir absolument le logo Gertrude+Gaston sur la poitrine, c'est le branding avant tout", s'amuse Bertrand Gippa.


Doudounes généreuses et casquettes assorties pour les modèles amateurs de la campagne automne-hiver 2022. - Gertrude+Gaston


Même tendance côté digital. "On mise énormément sur la création de contenu, ajoute-t-il. Depuis cinq ans, on a triplé nos investissements en achats médias et notre budget de production visuelle." Déjà présente sur les réseaux sociaux, la marque marseillaise multiplie les opérations et compte renforcer sa présence sur TikTok, pour séduire un public plus jeune.

Portée par des leaders d'opinion et des rappeurs comme Soso Maness, leur casquette Ben trucker en rose bonbon (commercialisée au prix de 49 euros) est devenue "iconique dans le sud de la France", sourit Bertrand Gippa. "On se fait harceler depuis plusieurs mois pour ce modèle car on est très rapidement en rupture de stock, appuie le directeur marketing. On a reçu près de 1.500 pièces qu'on a livrées dans nos multimarques... et on a tout vendu en trois jours!"

L'attachement inconditionnel pour Marseille 



Gertrude+Gaston cultive son style street même lors de ses campagnes d'affichage sauvage et "des casting sauvages dans les soirées et dans les rues marseillaises". "On aime mettre en avant des modèles amateurs et des visages au naturel, ponctue Bertrand Gippa. Sur notre site, le mannequin de la home page, c'est Raphaël Abisror, notre directeur commercial". Un clin d'œil à l'organisation et l'ambiance "familiale" de la marque. Leur dernière campagne, coordonnée par Mélanie Coton à la tête de la direction artistique, présente une canadienne accompagnée d'une casquette, sur un fond monochrome. 

Si l'ouverture de leur flagship rue de Paradis à Marseille (Ier arrondissement) remonte à 2017, la marque confirme à chaque évènement son attachement à la cité phocéenne. Au programme pour Octobre Rose: une randonnée caritative dans les Calanques suivie d'un pique-nique concocté par la cheffe locale Sherley Sebbagh. L'occasion pour Gertrude+Gaston de s'implanter davantage dans le paysage méditerranéen.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2023 FashionNetwork.com