×
5 732
Fashion Jobs
MAISON LABICHE
E-Store Manager
CDI · PARIS
LAGARDÈRE TRAVEL RETAIL DUTY FREE GLOBAL
Global Partnership Manager H/F
CDI · LA DÉFENSE
LAGARDÈRE TRAVEL RETAIL DUTY FREE GLOBAL BOUTIQUES
Gestionnaire de Stock / Manager d'Equipe (H/F)
CDI · ROISSY-EN-FRANCE
PIMKIE
Contrôleur de Gestion E-Commerce H/F
CDI · VILLENEUVE-D'ASCQ
CONCEPT RECRUTEMENT
Responsable Formation France, Univers Nouvelles Technologies &Design
CDI · PARIS
CARTIER
Responsable National Grands Comptes Parfums
CDI · PARIS
CARTIER
Key Account Manager Travel Retail Europe - Cartier Fragrances
CDI · PARIS
CITY ONE
Commercial en Restauration de Luxe H/F
CDI · PARIS
VERTBAUDET
Chef de Produit f/h
CDI · TOURCOING (59)
NINA RICCI
Credit Manager - f/h
CDI · PARIS
BOUTIQUE PETIT BATEAU
CDI - Chef de Produit Senior Cible Enfant H/F - Petit Bateau
CDI · PARIS
PETIT BATEAU
CDI - Analyste Support Applicatif Niveau 2 H/F - Petit Bateau
CDI · PARIS
CARTIER
Responsable Achats & Approvisionnement Parfums
CDI · PARIS
RICHEMONT
Watches Senior Project Manager
CDI · PARIS
GROUPE IKKS
Resp. Développement International E-Commerce H/F
CDI · PARIS - 3ÈME ARRONDISSEMENT
WALA FRANCE, COSMÉTIQUES DR. HAUSCHKA
Spa Manager
CDI · PARIS
ARLETTIE
Senior Account Manager
CDI · PARIS
HERMES FEMME
Responsable de Collection- Chaussures Femme
CDI · PANTIN
PIERRE HERMÉ PARIS
Responsable Ressources Humaines
CDI · VILLEJUIF
SHOWROOMPRIVE.COM
Charge Prevention Des Risques Fraude - H/F CDI
CDI · SAINT-DENIS
ZAPA
Directeur de l'Offre Groupe (H/F)
CDI · PARIS
GROUPE JACQUES BOGART
Responsable International Cosmétiques (H/F)
CDI · PARIS
Publicités

Geste de Pékin limité par rapport aux volumes en jeu

Par
AFP
Publié le
today 5 sept. 2005
Temps de lecture
access_time 2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

BRUXELLES, 5 sept 2005 (AFP) - L'acceptation par Pékin d'un partage du fardeau à moitié pour libérer les produits chinois bloqués dans les ports européens est un geste limité par rapport aux volumes globaux en jeu dans les catégories les plus sensibles, selon les précisions fournies lundi par la Commission européenne.


Boutique de vêtements lundi 5 septembre 2005 à Pékin
Photo : Frederic J. Brown

"La Chine a accepté un taux de croissance de ses importations qui sera moins élevé que celui prévu par l'accord de Shanghai", a affirmé à Bruxelles Simon Fraser, chef de cabinet du commissaire européen au commerce Peter Mandelson.

Mais il a reconnu que dans la catégorie des pull-overs, le quota d'importations pour 2005 sera de facto plus que doublé.

Ainsi, sur les plus de 48 millions de pull-overs bloqués en douanes, 25 millions seront acceptés par l'UE hors quota 2005 et l'autre moitié prise en charge par la Chine.

Pour ce faire, 10 millions de pièces seront escomptées sur le quota 2006 (qui est de 199,7 millions de pièces pour les pulls) et le solde par transfert sur le quota sous-utilisé d'une autre catégorie, les tissus de coton, a expliqué M.
Fraser.

Pour les autres principales catégories de produits bloqués, 18 millions de pantalons d'homme et 11 millions de soutien-gorges, il n'a pas précisé la manière dont se fera le partage du fardeau.

En revanche, il a indiqué que l'entrée sur le territoire de l'UE des produits ayant régulièrement obtenu des licences d'importation avant le 12 juillet, date de mise en oeuvre de l'accord UE-Chine de Shanghai, ne fera pas l'objet d'un partage de responsabilité avec la Chine, l'UE assumant seule le dépassement des quotas.

Dans le cas des pull-overs, il s'agit de 135 millions de pièces, soit le double du quota de 69 millions fixé pour 2005.

"La Chine n'accordera plus cette année de licences d'exportation pour les catégories dans lesquelles les quotas ont été dépassés", a toutefois indiqué M.
Fraser.

"Bien sûr, ce n'est pas un accord parfait pour l'UE", a-t-il dit, en soulignant toutefois qu'il permettait de préserver l'accord de Shanghai, dont "les producteurs de textiles sont les principaux bénéficiaires".

Selon un expert de la Commission, si les Etats membres, qui étaient informés lundi après-midi des détails de l'accord, donnent leur feu vert, les quelque 80 millions de produits bloqués au total dans les ports européens peuvent être libérés en quelques jours.

La réunion du comité textiles de l'UE lundi après-midi ne devrait toutefois pas être conclusive, les experts des 25 devant se réunir à nouveau mardi.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2020 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.