×
7 192
Fashion Jobs
A LA SOURCE...
Attache Commercial PAP Homme - Secteur Sud-Ouest (H/F)
CDI · TOULOUSE
GALERIES LAFAYETTE
Manager Vente H/F
CDI · ANNECY
CITY ONE
Juriste - Chargé RH H/F (Paris 17Ème)
CDI · PARIS
SHOWROOMPRIVE.COM
Chef de Projet Senior Relation Client - H/F CDI
CDI · SAINT-DENIS
GROUPE BEAUMANOIR
Gestionnaire d'Application (H/F)
CDI · SAINT MALO
HERMES FEMME
Responsable de Collection- Chaussures Femme
CDI · PANTIN
LEVI STRAUSS & CO
Key Account Manager Sport (H/F)
CDI · PARIS
ERIC BOMPARD
Responsable Relation Clients H/F
CDI · SAINT-OUEN
UPTOO
Responsable Commercial – Paris – Emballage de Luxe Sur Mesure (H/F)
CDI · PARIS
PRINTEMPS
Manager Des Ventes H/F
CDI · LE CHESNAY
PLACE DES TENDANCES
Poste de Développeur Back-End H/F
CDI · PANTIN
CONFIDENTIEL
Directeur Regional H/F
CDI · PARIS
APPROACH PEOPLE
Responsable RH Retail - Bayonne (64)
CDI · BAYONNE
STEPHANE ROLLAND PARIS
Direction Commerciale Maroquinerie
CDI · PARIS
CONFIDENTIEL
Chef de Projet Digital
CDI · PARIS
HERMES
Responsable du Contrôle de Gestion
CDI · PARIS
FASHION EXPERT
Chargé(e) Administration du Personnel (H/F)
CDI · PARIS
FASHION EXPERT
Technicien Support de Proximite Retail
CDI · PARIS
UN JOUR AILLEURS
Responsable Mise en Place de Production H/F
CDI · PARIS
PAULE KA
Responsable Visuel Merchandising (H/F)
CDI · PARIS
CONCEPT RECRUTEMENT
Responsable Formation France, Univers Nouvelles Technologies &Design
CDI · PARIS
MICHAEL PAGE
Responsable Paie et Contrôle de g. Sociale H/F
CDI · PARIS

Gilets jaunes : 200 entreprises dégradées à Paris le 1er décembre selon la CCI

Par
AFP
Publié le
today 5 déc. 2018
Temps de lecture
access_time 2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Plus de 200 entreprises ont été dégradées à Paris lors de la dernière journée de mobilisation des « gilets jaunes », le 1er décembre, selon un premier bilan publié mercredi par la Chambre de commerce et d'industrie (CCI).


Une vitrine est endommagée pendant la manifestation des gilets jaunes à Paris, le 1er décembre 2018 - Alain JOCARD / AFP/Archives


« 142 entreprises ont été fortement affectées (vitrines détruites, traces de fumées, magasins volés...) conduisant dans certains cas à la fermeture de commerces », indique la CCI Paris-Ile de France, dans un communiqué.

« 95 entreprises ont été plus légèrement affectées (vitrines étoilées, fendues ou rayées, tags, jets de peinture, décorations de Noël dégradées) », poursuit la CCI.

Samedi, Paris a été le théâtre de scènes de guérilla urbaine qui ont débouché sur d'impressionnants dégâts commis par des manifestants. Les dégradations sont majoritairement intervenues dans des quartiers centraux de la capitale, près des Champs-Élysées, du Louvre, de l'Opéra ou encore de la place de la Bastille.

La CCI souligne qu'une « part importante d'agences bancaires ont été dégradées », pointant notamment des distributeurs détruits.

« Même en l'absence de dégâts matériels, certains commerces soulignent une baisse de fréquentation liée à une crainte ressentie par les clients (touristes en particulier) et un report d'achats habituellement faits à cette période de l'année par des clients locaux », ajoute la CCI.

La maire de Paris, Anne Hidalgo, a estimé lundi que les dégâts causés par les violences en marge de la manifestation coûteront entre « 3 et 4 millions d'euros » pour les seuls « mobiliers urbains », sans inclure les commerces.

Les autorités redoutent une nouvelle journée de manifestations samedi : partout en France, les appels à se mobiliser un quatrième samedi de suite ont été maintenus. Éric Drouet, l'un des membres les plus connus des « gilets jaunes », a même appelé à « retourner à Paris », « près des lieux de pouvoirs, les Champs-Élysées, l'Arc de Triomphe, Concorde ».

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2019 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.