×
6 159
Fashion Jobs
ERAM
Chef de Produit H/F
CDI · MONTREVAULT-SUR-ÈVRE
SHOWROOMPRIVE.COM
Key Account Manager Fashion - H/F
CDI · SAINT-DENIS
GRAIN DE MALICE
Animateur de Région H/F Centre Est
CDI · AUXERRE
BALENCIAGA S.A.S.
Balenciaga - Juriste Droit Social (f/h)
CDI · PARIS
A LA SOURCE...
Responsable Commercial Export Asie (H/F)
CDI · CENTRAL
CONCEPT RECRUTEMENT
Acheteur/Responsable Retail Merchandising- PAP & Accessoires Iconiques - H/F - CDI - Paris
CDI · PARIS
HAYS FRANCE
Contrôleur de Gestion Retail H/F
CDI · PARIS
SEPHORA
Manager Des Ventes (f/h) - Lyon
CDI · LYON
JULES
Responsable Développement Immobilier et Affiliatio
CDI · ROUBAIX
SINTEL RECRUTEMENT
Acheteur Produits Textiles H/F
CDI · IVRY-SUR-SEINE
ISABEL MARANT
Chauffeur Livreur Polyvalent H/F
CDI · PANTIN
SINTEL RECRUTEMENT
Responsable Achats & Merchandising (H/F)
CDI · PARIS
INSTITUT GUINOT
Responsable de Secteur (H/F)
CDI · ROUEN
UNIVERSAL MUSIC FRANCE - A&R STUDIOS
Responsable Pôle E-Commerce H/F
CDI · PARIS
AKKION RECRUITMENT
Responsable Atelier de Prototypage (H/F)
CDI · PARIS
VANESSA BRUNO
Chargé(e) de Marketplaces & E-Retailers
CDI · PARIS
NORKI INTERNATIONAL
Chef de Produit Prêt à Porter Homme
CDI · PARIS
BANANA MOON
Chef de Produit Wholesale & Retail H/F
CDI · NICE
COP COPINE
Responsable du Développement Wholesale H/F
CDI · ROMAINVILLE
SHOWROOMPRIVE.COM
Chef de Publicite - H/F
CDI · SAINT-DENIS
GALERIES LAFAYETTE
Acheteur Beauté H/F
CDI · PARIS
HERMES SERVICES GROUPES
CDI - Responsable Réceptions-Expéditions (H/F)
CDI · PANTIN
Publicités
Publié le
21 juin 2021
Temps de lecture
4 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Giorgio Armani fait son show à Milan

Publié le
21 juin 2021

L’émotion était palpable, lundi soir, chez Giorgio Armani. Après avoir été le premier à défiler à huis clos en février 2020, le couturier italien a enfin rouvert ses portes au public. Au cœur de Milan, dans le palais, qui a abrité les premiers bueraux de sa société, en accueillant ainsi le troisième et dernier défilé en présentiel de la Semaine de la mode masculine de Milan pour le printemps-été 2022, s’achèvant ce mardi.
 

Un look du printemps-été 2022 - Giorgio Armani


"C’est ici, Via Borgonuovo au numéro 21, que tout a commencé. On organisait les défilés dans le théâtre situé au sous-sol. Mais avec le succès, il est devenu trop petit et nous avons dû nous déplacer", confie le maître des lieux, qui pour l’occasion a fait les choses en grand. L'ample cour de l’édifice a été transformée en podium s’ouvrant sur un jardin verdoyant au gazon coupé ras. Les invités, triés sur le volet, dont le maire de Milan Giuseppe Sala, sont disposés sur les côtés, fort espacés, sur trois rangées de gradins.
 
Les mannequins arrivent par le jardin, se déplaçant tout du long du podium avec une classe inouïe, qu’ils chaussent des mocassins ou des savates de plage. Ils affichent une démarche nonchalante dans leur pantalon blanc et blazer marine. La dégaine est décontractée, y compris derrière leurs lunettes noires en pantalon noir et pull-over jacquard.

Le styliste creuse ce filon informel très estival, osant les bermudas, sombres ou à gros motifs géométriques, portés avec des mocassins pieds nus et associés à des chemisettes et gilets à micros motifs, également dans les tons bleus. Le costume est revisité dans un esprit easy avec des vestes sans col aux formes adoucies. La veste classique se transforme ici en un blouson denim associée à un pantalon à pinces. Là, elle se mue en blouson de satin.
 
Le gilet du costume trois pièces, porté à même la peau, tout comme certaines vestes, devient le nouveau blazer de l’été prochain. Tout est aérien et fluide, des ensembles en soie aux costumes en lin ou en coton froissé. Les tissus sont comme en apesanteur, caressant le corps dans un mouvement perpétuellement libre.


La classe toujours, même masqué - Giorgio Armani


Giorgio Armani parvient à trouver le juste équilibre entre un certain chic formel et une légèreté insouciante. Comme il l’explique après le show, "l’homme doit naître et mourir avec une certaine allure. Sur la femme, on peut s’amuser, mais sur l’homme, non ! Avec lui on peut inventer, mais pas se divertir", tranche-t-il.
 
A mi-parcours, la collection, qui décline aussi une série de petit blousons et shorts grèges, prend le virage de la couleur avec de grands bermudas aux tons vifs (bleu roi, vert, rouge). Plus loin, une chemise en soie fuchsia s’invite dans ensemble bleu électrique. Des chandails vermillon s’enfilent sur des pantalons à pinces noirs. Pour le soir, l’homme Armani sort le grand jeu avec une série de costumes blancs, à la fois élégants et décontractés, dont certains à col Mao, tandis que les trois derniers mannequins se présentent avec un masque assorti à leur tenue.
 
"Ce message final, c’est qu’il ne faut pas baisser la garde et continuer à faire attention. On peut facilement retomber dans le cauchemar de la pandémie", expose Giorgio Armani face à une poignée de journalistes à la fin du show, tout en se réjouissant pour ce retour aux podiums en présentiel. "J’adore défiler, voir les tissus qui bougent, c’est irremplaçable", s’enthousiasme-t-il, en admettant que les films vidéos sont néanmoins utiles "pour toucher un public plus vaste et accompagner la campagne de communication".
 
Pour la première fois, le designer est venu saluer le public sur le podium main dans la main avec Pantaleo Dell’Orco, son bras droit et collaborateur depuis 67 ans, responsable de toutes les collections Homme (Giorgio Armani, Emporio Armani et Armani Exchange).


Pantaleo Dell'Orco et Giorgio Armani - Ph SGP


"Avec la maturité, il est devenu plus mûr, mais aussi plus têtu. Mais il est très fort dans l’homme, tout comme ma nièce Silvana l’est dans la femme (la fille de son frère Sergio ndlr). Je prépare mon futur avec les personnes qui m’entourent", glisse le créateur âgé de 86 ans, confirmant sa volonté de préserver la continuité de son empire, alors que les rumeurs  pariaient les mois derniers sur une potentielle fusion avec un groupe italien.
 
S’il a convié quelques journalistes après son show, c’est que Giorgio Armani voulait faire taire les rumeurs le donnant pour malade. "Oui, j’ai été à l’hôpital, mais en raison d’une chute",  dévoile-t-il en soulevant la manche de son bras gauche pour montrer une longue cicatrice.

Le styliste s’est fracturé l’humérus en ratant une marche à la sortie du cinéma et a été hospitalisé pendant quinze jours. "Ce qui tombait vraiment mal avec la préparation des défilés masculin de Milan et de la haute couture à Paris", conclut-t-il en prenant congé. La salle se vide lentement, tandis que les préposés s’activent avec des machines à vapeur pour hygiéniser espaces et gradins en vue du deuxième show.
 

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com