×
Publicités
Traduit par
Marguerite Capelle
Publié le
12 janv. 2020
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Giorgio dévoile “Recycled Emporio Armani”

Traduit par
Marguerite Capelle
Publié le
12 janv. 2020

Alors que la saison des défilés masculins a débuté il y a 24h à Milan, Giorgio Armani a dévoilé samedi dans la fraîcheur matinale son tout dernier concept : R-EA pour « Recycled Emporio Armani », une collection capsule entière consacrée à la régénération.


Emporio Armani - Automne-Hiver 2020 - Prêt-à-porter masculin - Milan - © PixelFormula


Particulièrement en verve, Armani a même plaisanté au sujet du Megxit et des deux plus jeunes membres de la famille royale qui viennent de se carapater de Buckingham : il peut désormais envisager d’engager le prince Harry comme mannequin.

« Vous savez, maintenant que les choses ont changé, je me suis dit qu’on pouvait peut-être imaginer une campagne de pub sur mesure pour le prince … c’est un scoop ! » s’amusait-il.

Quinze minutes plus tôt, sur le podium, un escadron de tops en tenues sportswear R-EA noir et écru signaient l’apogée du final de son tout dernier défilé Emporio Armani, présenté dans l’espace événementiel sur-mesure qu’il possède dans le sud de Milan.

« C’est une promotion de la Terre toute entière », a commenté ce vétéran de la mode lors de la petite sauterie post-défilé organisée avec les médias italophones.

Faits de laine, denim ou cotons bio régénérés, la ligne R-EA comprenait des vareuses en toile rigide, des hauts à capuche, des parkas rembourrées de survivor chic et des sweat-shirts matelassés. Tous les tops arboraient des moonboots ou d’énormes sacs molletonnés d’un mètre sur un mètre. Presque tous les looks étaient parachevés par des détails et lettrages écru, avec de nombreuses pièces pour proclamer : « I am saying yes to recycling » (Je dis oui au recyclage).


Emporio Armani - Automne-Hiver 2020 - Prêt-à-porter masculin - Milan - © PixelFormula


Lors d’un défilé Emporio pour homme parmi les plus puissants de ces dernières années, Giorgio s’est concentré sur l’une de ses marques de fabrique : les chevrons. Il a incorporé ces zigzags dans d’excellents blousons aviateur en peau lainée rouge et noire, des blazers coupés avec précision et des costumes classieux. Il y avait aussi toutes sortes de costumes et manteaux pimpants à carreaux pied-de-poule, certains ornés de mini-baguettes métalliques « pour une touche de modernité », précisait le créateur.

Au milieu du défilé, alors que la bande-son enclenchait le funk galactique de Robbie Akbal et Ay Sarita sur le tube Fanaya, Armani est parti dans l’ère spatiale. Avec en tête de file des boléros en nylon matelassé très cool avec d’énormes revers, ou encore des doudounes barbouillées de motifs expressionnistes abstraits, idéales pour les aristocrates de planètes étrangères.

Tout ceci avant que la collection, curieusement intitulée « L’homme à la loupe », ne culmine avec le lancement de R-EA. Et le trait d’esprit de Giorgio Armani au sujet du micmac monarchique du Megxit.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com