×
Publicités

Giovanni Zoppas se dédie désormais exclusivement à Thélios

Publié le
today 1 août 2019
Temps de lecture
access_time 2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Depuis juin, Giovanni Zoppas se concentre à 100 % sur le lunetier Thélios. Alors que la joint-venture créée en 2017 par LVMH et Marcolin accélère son développement, son directeur général a choisi d’abandonner les autres fonctions qu’il exerçait encore dans le groupe d’optique italien comme vice-président exécutif.
 

Giovanni Zoppas, le directeur général du lunetier - Thélios


Dans un communiqué, le lunetier transalpin annonce que le manager « quitte ses responsabilités au sein du groupe, tout en restant administrateur du conseil ». Cette décision « fait partie d'un plan convenu entre les deux parties, qui vise à maximiser la valeur globale du groupe Marcolin ».

Giovanni Zoppas, qui avait rejoint Marcolin en 2012 en tant que CEO, a débuté sa carrière chez Andersen Consulting avant d’intégrer le groupe Benetton, où il a notamment été contrôleur de gestion. De 2003 à 2006, il a été directeur général de Nordica, pour occuper ensuite le poste de directeur financier ainsi que la direction des opérations du groupe Coin.
                                                                                                                                            
Thélios poursuit son plan industriel à marche forcée. Après avoir inauguré une première usine en avril 2018 à Longarone, au nord de Venise, où Marcolin a son siège, le lunetier a annoncé en début année la construction d'une seconde manufacture en Italie, qui lui permettra de produire à plein régime plus de 4,5 millions de paires par an, contre 1,5 million actuellement. Les effectifs devraient atteindre à terme entre 600 et 700 personnes.

Cette nouvelle usine devrait être opérationnelle à partir du quatrième trimestre 2020. Juste à temps pour lancer la production des collections optiques et solaires de Dior, la maison star de la galaxie LVMH, dont le contrat de licence avec Safilo prend fin justement le 31 décembre 2020. Thélios a débuté son activité avec la production des collections de lunettes de Celine, griffe appartenant au colosse du luxe français, qui était elle aussi gérée auparavant sous licence par Safilo.
 
Après Celine ont suivi les lignes de lunettes de Loewe, Fred, Kenzo et Berluti. L’objectif de la coentreprise, détenue à 51 % par LVMH, est de devenir le partenaire privilégié dans le secteur de la lunette pour les marques du groupe afin d’en internaliser la fabrication, comme l’a fait Kering avec sa société Kering Eyewear.
 
Dans les prochaines années, Thélios pourrait ainsi mettre la main sur d’autres griffes réalisées en licence par Safilo, qui détient encore dans son portefeuille les collections optiques et solaires de trois maisons du groupe de luxe français : Givenchy, Fendi et Marc Jacobs.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2019 FashionNetwork.com