×
6 199
Fashion Jobs
Publicités

Giuseppe Nardelli (Co.Ca.Ma.) : "Nous évaluons les opportunités d'expansion de Liu Jo Uomo"

Traduit par
Sonia BROYART
Publié le
today 12 avr. 2019
Temps de lecture
access_time 5 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

La ligne masculine de Liu Jo a su rencontrer son client. Ce succès est le fruit d’une alliance stratégique conclue il y a environ huit ans entre Liu Jo, dirigée par Marco Marchi, et l’entreprise de Nola, Co.Ca.Ma, partenaire de production et de distribution de la ligne pour l’Europe et le Moyen-Orient. Giuseppe Nardelli, patron de Co.Ca.Ma., raconte à FashionNetwork.com l’ascension et les perspectives futures de Liu Jo Uomo, en partant de la première ouverture internationale d’un monomarque direct à Barcelone et du lancement du canal e-commerce.


Giuseppe Nardelli, fondateur et propriétaire de Co.Ca.Ma. S.r.l.


FashionNetwork.com : La boutique de Barcelone s’ajoute aux actuels 53 monomarques Liu Jo Uomo, dont 38 directs en Italie. Quelles sont les prochaines étapes de l’expansion retail ?

Giuseppe Nardelli : Le flagship catalan (qui s’étend sur 80 m2 au rez-de-chaussée du centre commercial L’Illa Diagonal), en plus de raconter une histoire de restyling et de repositionnement grâce aussi au nouveau concept inauguré à Milan en novembre dernier, ouvre la voie à un processus de développement retail qui vise toujours plus les marchés étrangers. Actuellement, Liu Jo Uomo est distribuée en Europe de l'Est, Russie et Moyen-Orient par un réseau de revendeurs. Les trois prochaines années seront une période très importante et de forte croissance : nous prévoyons une consolidation de notre présence en Espagne avec une ouverture exclusive dans la ville de Madrid qui viendra compléter le shop-in-shop de la boutique Liu Jo située Calle de Serrano. Mise à part l’Espagne, nous sommes en train d'évaluer l’opportunité d’expansion avec des enseignes en France, aux Pays-Bas, en Russie et au Moyen-Orient aussi.

FNW : Les projets d’expansion ne peuvent échapper à internet. Mars 2019 a vu les débuts du portail d’e-commerce de Liu Jo Uomo. Quels sont les résultats attendus pour ce canal ?

GN : Jusqu’à aujourd’hui, le menswear Liu Jo a été commercialisé en ligne dans neuf pays européens seulement, à travers des plateformes de tiers leaders du marché, en modalité flash sales ou marketplace. Le choix stratégique a été celui de faire converger la ligne homme sur notre site, un élément fondamental pour la reconnaissance de la marque. La section « homme » sur l'e-shop de Liu Jo a commencé le 14 mars dans sept pays européens et prévoit l’ouverture graduelle sur d’autres marchés d’ici la fin 2019. L'objectif est de générer des ventes nettes via le site pour une valeur d’environ 750 000 euros cette année, alors qu’à long terme, nous visons à en faire le flagship du réseau d’ici 2022.


Le premier monomarque étranger à gestion directe de Liu Jo Uomo a ouvert à Barcelone

 
FNW : Comment s’est terminée l’année fiscale 2018 de Liu Jo Uomo et quels sont les objectifs pour 2019 ?

GN : Nous avons conclu 2018 avec un chiffre d'affaires s’élevant à 57 millions d'euros, dont 93 % générés par le canal retail, alors que les 7 % restants proviennent de la vente en gros. L'augmentation par rapport à 2017 est de 6 %, mais nous prévoyons une croissance supérieure pour les prochaines années. Aujourd’hui, l’objectif est de terminer l’année 2019 avec une hausse de 8 % et nous estimons consolider nos ventes en premier lieu en Italie, Espagne et Russie.

FNW : Mais revenons un peu en arrière. Quand est née Liu Jo Uomo et quelle était l’idée de départ du projet ?

GN :
Liu Jo Uomo naît en 2012 d'une d'amitié solide et d’une collaboration de vingt ans. Marco Marchi, président et directeur créatif de Liu Jo SpA, et moi avons conclu un accord de licence pour la production et la distribution du menswear de Liu Jo, avec pour objectif d’offrir aux hommes des pièces casual et raffinées à la fois, pensées pour l’homme métropolitain. La commercialisation de la part de Co.Ca.Ma. (partenaire de distribution, entre autres, de Guess et de Blumarine) a commencé en 2013 et le chiffre d'affaires de la première année a été de 1,6 million d'euros.
 
FNW : Co.Ca.Ma. est le véritable artisan du succès de Liu Jo Uomo. Comment a-t-il contribué à le repositionner dans le secteur premium ?

GN
: Dès l’acquisition de la licence, Co.Ca.Ma. s’est attelé à la structuration afin de garantir le développement de l'enseigne, la mise à jour stylistique continuelle ainsi qu’un travail important voué à définir l’identité de la marque et donc de son positionnement sur le marché de l’habillement. Le projet, débuté en 2013 avec une ligne contemporaine qui s’apparentait à une entrée de gamme du secteur premium de l’habillement, évolue aujourd’hui dans le repositionnement de Liu Jo Uomo comme marque premium smart urbanwear avec une identité plus fashion. La stratégie de la marque est d'impliquer toutes ses composantes, de la communication au produit, jusqu’à la refonte de toute la partie retail.


Un look Liu Jo Uomo exposé dans une vitrine du nouveau magasin de Barcelone

 
FNW : Venons-en aux collections. Où naissent-elles et quelles en sont les sources d’inspiration ?

GN:
L’analyse attentive du marché et l’exploration des nouvelles tendances du secteur sont les points de départ d’où prennent vie les collections proposées par le bureau de style de Liu Jo Uomo. Plus précisément, le printemps-été 2019 se compose de 631 références, avec un prix moyen de 72 euros. Une proposition mode dédiée à l’homme de 25 à 45 ans et divisée en sept volets d’inspirations bien distinctes, entre l’athleisure et le couture. Les collections premium sont confiées à des partenaires spécialisés qui utilisent des procédés manuels et artisanaux Made in Italy, alors que les pièces à rotation élevée en boutique sont réalisées par des partenaires qui utilisent des procédés hautement industrialisés.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2019 FashionNetwork.com