×
5 634
Fashion Jobs
KS BEAUTE
Chef de Secteur Expert / Responsable Des Ventes
CDI · PARIS
GROUPE PRINTEMPS
Gestionnaire Des Stocks H/F
CDI · LYON
GROUPE BEAUMANOIR
Acheteur (H/F)
CDI · PARIS
RALPH LAUREN
Chargé de Développement RH (H/F)
CDI · PARIS
LANCEL SOGEDI
Responsable Approvisionnement Produits Finis et Packaging - H/F
CDI · PARIS
CHANEL
Chef de Projet Développement Outils Visual Merchandising Mode
CDI · PARIS
SEPHORA
Manager Des Ventes (F/H) - Montpellier Polygone
CDI · MONTPELLIER
LA HALLE
Merchandise Planner - PAP Homme (H/F)
CDI · PARIS
ABSOLUT CASHMERE
Chargé de Gestion Commerciale Wholesale (H/F)
CDI · PARIS
PVH CORP.
Stock et Visual Merchandiser Manager (M/F/X) - Tommy Hilfiger - Mcarthurglen Giverny - CDI 35h
CDI · GIVERNY
PVH CORP.
Stock et Visual Merchandiser Manager (M/F/X) - Calvin Klein - Mcarthurglen Giverny - CDI 35h
CDI · GIVERNY
SIMONE PERELE
Responsable Marketing et Communication
CDI · CLICHY
CCLD RECRUTEMENT
Directeur Régional H/F
CDI · PARIS
SEPHORA
Manager Des Ventes (F/H) - Brest - CDI
CDI · BREST
CHILDREN WORLDWIDE FASHION C.W.F
Acheteur / Développeur Matières Annexes F/H
CDI · LES HERBIERS
COURIR
Chargé.e de Stock Studio - Paris - CDI -Temps Partiel - 25h - F/H
CDI · PARIS
COURIR
Chargé.e de Stock Studio - Paris - CDI -Temps Partiel - 20h - F/H
CDI · PARIS
TOD'S
Retail Back Office Coordinateur (H/F)_ Tod's Faubourg
CDI · PARIS
ROUJE
Chef de Produit Accessoires H/F
CDI · PARIS
SINTEL RECRUTEMENT
Gestionnaire Commercial et Logistique (H/F)
CDI · SAINT-OUEN-SUR-SEINE
SINTEL RECRUTEMENT
Chargé de Cotation Logistique (H/F)
CDI · SAINT-OUEN-SUR-SEINE
SINTEL RECRUTEMENT
Responsable Administration Des Ventes (H/F)
CDI · PARIS
Publicités
Publié le
19 oct. 2022
Temps de lecture
4 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Glenn Martens: "Les jeunes designers parlent tous de durabilité"

Publié le
19 oct. 2022

C’est une année 2022 intense qui s’achève pour Glenn Martens. A la tête de Y/Project depuis 2014, l’un des labels les plus suivis de la Fashion Week parisienne, et de la marque de jeans Diesel, qu’il a replacé avec succès sur le devant de la scène mode depuis 2021, le talentueux et inventif créateur belge a réalisé une collection de haute couture pour la maison Jean Paul Gaultier, acclamée sur les podiums parisiens en janvier dernier. Last but not least, il a présidé le jury de la catégorie mode du Festival de Hyères, qui s'est tenu du 13 au 16 octobre. L’occasion de faire le point avec FashionNetwork.com sur ses multiples activités et projets.


Glenn Martens, directeur artistique de Y/Project et de Diesel - DR


FashionNetwork.com: Comment conciliez-vous vos multiples casquettes ?

Glenn Martens :
Il est clair que ce nouveau rôle chez Diesel a été un gros changement. Je travaille du lundi au mercredi chez la marque italienne, à Breganze, en Vénétie. J’arrive au studio à 8h et je sors à 22h. Tout est très bien organisé, au millimètre, mes déplacements, mes rendez-vous, etc. Je n’ai plus à m’occuper de tous ces aspects pratiques. D’un autre côté, c’est obligé. Les jeudi et vendredi, je suis de retour à Paris et me consacre à Y/Project.

FNW : Mais comment parvenez-vous à mener de front ces deux rôles?

GM :
Ce sont deux univers totalement différents, que ce soit en termes de créativité et de public auquel je m’adresse. J’adore vendre du denim et des t-shirts chez Diesel, et raisonner de manière plus conceptuelle chez Y/Project. Le secret, c’est le travail d’équipe. C’est le plus important. Je ne mélange pas les équipes, du coup je ne suis pas perturbé, car je mène deux types de travail différents chez l’un et l’autre. Et puis, je prends beaucoup de notes dans le train!
 
FNW : Comment gérez-vous vos deux équipes?

GM :
Chez Diesel, c’est comme un orchestre. J’ai plus le rôle d’un dirigeant. Chez Y/Project, je peux compter sur une équipe de 25 personnes, qui me connaît très bien. Nous sommes très liés. J’ai beaucoup de chance. En fait, c’est comme une famille. Nous avons toujours fonctionné un peu en clan. D’ailleurs, ils ont tous fait le déplacement à Hyères et nous allons passer la soirée ensemble. Cette année, j’ai fait neuf collections. Il est clair que je ne pouvais pas dessiner toutes les silhouettes. Mes collaborateurs ont dû prendre plus de responsabilités.
 
FNW : Le denim est tout de même un dénominateur commun entre les deux marques?

GM :
Il est vrai qu’avec Y/Project, on a toujours fait du jean. C’est un tissu très facile à travailler pour la construction. On peut lui donner une forme. J’adore le patronage et la construction et ce tissu s’y prête bien. Mais ma démarche est différente chez l’une et l’autre marque.
 
FNW : C’est-à-dire?

GM :
Chez Diesel, je suis davantage sur la matière. Ça reste du 2D. Je plastifie, je brode, je travaille sur des traitements spéciaux. Il y a plein de manières de décliner le denim. Je consacre beaucoup de temps à la recherche du textile. Je pousse la création. J’emmène Diesel dans un voyage. Après, le produit est industrialisé. Ils ont de grosses équipes. Lorsque je suis arrivé, Renzo Rosso (président et fondateur du groupe OTB, détenant Diesel, ndlr) m’a dit que, chez lui, c’était l’université du denim. C’est vrai, ils ont un incroyable savoir-faire.

"Y/Project va ouvrir son tout premier corner en novembre"


 
FNW : Comment se développe Y/Project?

GM :
Ça marche très bien. Nous avons eu un incroyable élan pendant la période du Covid et des confinements, où nous avons grandi assez intensément. Alors que la plupart des marques se sont concentrées sur des produits simples, nous avons continué à pousser sur la créativité. Les gens ont pris le temps de nous découvrir. C’est une marque qui nécessite du temps pour la comprendre. En ce moment, nous développons beaucoup les accessoires.
 
FNW : Allez-vous ouvrir des boutiques?

GM :
Nous sommes distribués désormais par 150 boutiques multimarques dans le monde. L’idée, c’est de commencer avec des corners. Y/Project va ouvrir son tout premier corner en novembre en Corée du Sud, à Séoul.
 
FNW : Qu’est-ce qui vous a le plus frappé chez les jeunes finalistes du concours mode au Festival de Hyères?
 
GM :
Les jeunes designers parlent tous de durabilité. C’est impressionnant. Leur engagement est extraordinaire. Cela fait partie de leur langage. Ils le font naturellement. Ce que je ne faisais pas à 20 ans. Ils font de belles choses, mais ils pensent aussi vraiment à la planète et au futur.
 
FNW : Vous-même, avez-vous adopté une démarche durable?

GM :
La première chose en arrivant chez Diesel a été de revoir la chaîne d’approvisionnement. Désormais 40% de la collection constituée de pièces en denim a été repensée pour réduire au maximum son impact sur la planète avec des fibres organiques et recyclées, mais aussi en termes de réduction de l’utilisation de l’eau et de produits chimiques. Avec Y/Project, nous avons lancé en 2020 Evergreen, une ligne écoresponsable, qui représente 20% de notre collection. Reste que l’on ne peut pas tout changer d’un coup. Nous essayons d’intégrer de plus en plus d’éléments durables au fur et à mesure.
 

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com