×
Publicités
Traduit par
Clémentine Martin
Publié le
14 oct. 2022
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Goat pourrait mettre la main sur la plateforme Grailed

Traduit par
Clémentine Martin
Publié le
14 oct. 2022

La marketplace spécialiste de la vente de baskets, Goat Group Inc., serait sur le point de mettre la main sur la plateforme de revente de vêtements de streetwear Grailed, d’après un article de Bloomberg.


D’après les termes de la transaction, Grailed continuera à fonctionner comme une plateforme séparée et utilisera l’infrastructure de Goat, notamment pour la logistique et les paiements - Grailed


D’après les termes de la transaction, Grailed continuera à fonctionner comme une plateforme séparée et utilisera l’infrastructure de Goat, notamment pour la logistique et les paiements.

Le montant de l’opération n’a pas été dévoilé.

Ce n’est pas la première fois que les chemins des deux entreprises se croisent. Goat a récemment investi dans Grailed lors d’un tour de table de 60 millions de dollars (61,55 millions d’euros) avec le Groupe Artemis et le PDG de Gucci, Marco Bizzarri, en septembre 2021.

La start-up new-yorkaise avait auparavant bénéficié d’une autre levée de fonds menée par Index Ventures, qui lui avait permis de récolter 15 millions de dollars (15,39 millions d’euros).

Grailed est une plateforme sociale de commerce fondée en 2013 par Arun Gupta, Julian Connor et Jake Metzger. Les clients peuvent y trouver des articles de streetwear pour homme et femme et des pièces de créateurs. Le site s’est fait un nom grâce à ses articles de luxe uniques, comme ses vestes Balenciaga ou ses pulls vintage Coogi.

Pour sa part, la marketplace Goat Group a été lancée en 2015 par Eddy Lu et Daishin Sugano, et se spécialise dans la distribution de baskets, de vêtements et d’accessoires de luxe. Depuis quelque temps, elle tente de se faire une place plus importante dans le secteur du vêtement.

En avril, le Paris Saint-Germain a choisi l’entreprise californienne pour apposer son nom sur l’écusson qui orne la manche du maillot des joueurs, dans le cadre d’un partenariat global et pluriannuel.

En juin 2021, Goat a bouclé une levée de fonds de 195 millions de dollars (200,04 millions d’euros), qui lui a permis de doubler sa valorisation, passée de 1,8 milliard de dollars(1,85 milliard d’euros) à 3,7 milliards de dollars (3,8 milliards d’euros). À l’époque, Goat avait affirmé vouloir utiliser ce capital pour continuer à investir dans la croissance de son département baskets, ainsi que dans celle des catégories vêtements et accessoires, en croissance rapide.

L’entreprise veut aussi accroître sa présence dans le monde entier. Elle ne dispose pour le moment que de 13 sites mais prévoit d’ouvrir de nouveaux établissements à Chicago, au Japon et à Singapour. Elle compte également procéder à “d’importants investissements“ dans ses capacités technologiques.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2023 FashionNetwork.com