×
5 001
Fashion Jobs
Publicités
Publié le
25 août 2014
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Gouvernement : Arnaud Montebourg prêt à quitter l'Economie

Publié le
25 août 2014

Lundi 25 août au matin, Manuel Valls a présenté au président de la République "la démission de son gouvernement". François Hollande demande à Valls de composer un nouveau gouvernement. Arnaud Montebourg, dont les propos ont motivé cette décision, se dit prêt à reprendre sa liberté si Matignon estime ses positions contraire aux souhaits de l'Elysée.


AFP


Les ministres Arnaud Montebourg (économie, finances, redressement productif et numérique) et Benoît Hamon (éducation nationale, enseignement supérieur, recherche) s'en sont pris à la politique économique menée dans la zone euro et à celle de François Hollande.

Leur non-reconduction dans le gouvernement Valls II, dont la composition est attendue pour le 26 août au matin, semblait assurée dès lundi matin.

Ministre de tutelle du commerce, Arnaud Montebourg a tenu en fin d'après-midi  ce qui s'apparente à l'ultime conférence de presse de son mandat. Sauf reconduction dans le prochain gouvernement, bien qu'aucun observateur ne prenne au sérieux cette éventualité.

Lundi matin, sur Europe 1, Arnaud Montebourg a dit ne pas regretter ses déclarations, dans lesquelles il assurait cependant ne pas voir d'"infraction à la solidarité gouvernementale". Le ministre de l'Economie a réaffirmé avec force, dans une interview publiée samedi dans le journal Le Monde, son souhait d'une réorientation de la politique économique du gouvernement et de l'Union européenne.
 
Il s'agit de la première crise gouvernementale depuis la nomination à Matignon de Manuel Valls, qui a succédé à Jean-Marc Ayrault après la déroute de la majorité aux élections municipales fin mars dernier.

Arnaud Montebourg, arrivé en troisième position de la primaire socialiste pour la présidentielle de 2012, s'était auparavant déjà accroché avec Jean-Marc Ayrault, notamment sur le dossier industriel de Florange. Il avait déjà affirmé haut et fort ses orientations lors d'un grand discours prononcé début juillet à Bercy.

avec AFP

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2023 FashionNetwork.com