×
6 303
Fashion Jobs
Publicités
Publié le
24 avr. 2018
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Groupe Eminence : plusieurs acheteurs se sont manifestés

Publié le
24 avr. 2018

Bientôt un nouveau chapitre chez Eminence ? Le groupe gardois spécialiste du sous-vêtement, qui développe les marques Eminence, Athena et Liabel, est en train d'étudier plusieurs pistes de changement d'actionnariat. En effet, comme nous l'évoquions il y a quelques mois, fort de beaux résultats sur un marché complexe, le groupe attire les convoitises. Son actionnaire majoritaire depuis 2011, le fonds LBO France, pourrait saisir cette opportunité pour céder sa participation à un prix intéressant.


Visuel de la gamme Athena Sport - Groupe Eminence


L'appel à de nouveaux investisseurs a bel et bien été entendu puisque, selon nos informations, plusieurs se sont manifestés et s'activent sur le dossier. Pas encore de négociations exclusives enclenchées car plusieurs scénarios sont encore étudiés par les actuels actionnaires, LBO France donc, mais aussi les fonds minoritaires Orium et LFPI, ainsi que le management.

De nouveaux fonds se seraient manifestés pour plusieurs cas de figure : une entrée en lieu et place de LBO France, mais aussi une entrée sous la forme d'un consortium à trois. Une configuration déjà connue par l'entreprise qui pourrait également s'inscrire dans la continuité, certains actionnaires actuels songeant à s'y associer.

Mais les fonds ne sont pas les seuls intéressés. Cette possibilité d'investir dans le groupe Eminence a en effet retenu l'attention du géant israélien Delta Galil. Comme le révélait Le Figaro il y a peu, le groupe aux 1,112 milliard d'euros de chiffre d'affaires en 2017 serait donc sur les rangs.

Mais il s'agirait là d'un scénario bien différent pour Eminence puisque la proposition porterait sur une acquisition totale du français et donc une intégration au groupe qui opère sous licences pour les plus grandes marques internationales, mais fabrique également pour des distributeurs. Le groupe israélien a ces dernières années opté également pour une stratégie de croissance externe en rachetant des marques, plus seulement de dessous, comme 7 For All Mankind, Ella Moss, Splendid, P.J. Salvage, mais aussi le spécialiste autrichien Schiesser, en 2012, dont le profil est plus proche d'Eminence.

Le groupe français, qui a réalisé un chiffre d'affaires 2012 de 127 millions d'euros, en hausse de 2 %, pousse plusieurs leviers de croissance : le sport et la femme pour Athena, le t-shirt comme pièce de dessus avec Eminence, mais aussi le digital avec une politique marketing ambitieuse sur ce canal. La société, qui garde son ancrage made in France pour une partie de ses collections mais aussi d'autres marques comme Le Slip Français, emploie ainsi 480 personnes dans l'Hexagone et est dirigée depuis 2007 par Dominique Seau. Qui compte bien garder le nom du futur nouvel investisseur pour ses équipes avant que l'information ne soit publique.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com