×
4 931
Fashion Jobs
Publicités
Auteur :
Publié le
12 déc. 2012
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Groupe Lafuma: la direction s’estime armée pour son développement

Auteur :
Publié le
12 déc. 2012

Le Groupe Lafuma a clos l’exercice 2011/2012 sur une perte opérationnelle de 7,7 millions d'euros contre un bénéfice opérationnel de près de 10 millions un an auparavant. Sans parler de la perte nette part du groupe à -15 millions ! Mais les dirigeants ont rappelé le contexte de l’entreprise: restructuration de la dette et dépréciation d’Oxbow, sans oublier le facteur météo, si pesant et aléatoire dans les sports de plein air. Mais la cession de Le Chameau et celle future, d’ici à la fin de l’exercice, soit septembre prochain, d’Ober, soulagent visiblement la direction.

"Nous nous sommes recentrés sur les 4 marques d’outdoor sports. Le seul client commun entre celles-ci et le Chameau était Décathlon", précise Philippe Joffard, directeur général du groupe Lafuma. "Avec Ober, nous pensions apporter des compétences jeans à Oxbow, mais les synergies n’ont pas pu être mises en place", poursuit-il.


A périmètre comparable donc, le Groupe Lafuma s’estime heureux d’avoir stabilisé son chiffre d’affaires à 224 millions d’euros. A l’opposé d’Oxbow, le pôle Montagne (Millet/Eider) a vu ses ventes bondir de 11,5% à 78 millions et le grand outdoor (Lafuma) est en progression de 2,3%. Excepté le textile, toutes les catégories de produits sont en hausse avec un +7,2% pour la chaussure – "même les tongs Oxbow ont bien marché".

L’un des handicaps du spécialiste des sports outdoor reste sa dépendance relative au marché français, qui pèse 56% de l’activité et est en recul de près de 5%. A l’instar de nombreuses marques sport ou mode d’ailleurs, la contre-performance du wholesale a pu être compensée par le retail et le e-commerce. Les ventes retail ont bondi de 13,3% et pèsent 20% de l’activité du groupe. Les ventes en ligne ont progressé de 14,4%. "Les progressions retail et e-commerce ne peuvent pas être comparés. En e-commerce, nous ne sommes actifs qu’en France", souligne Arnaud du Mesnil, directeur général délégué. A l'international, ce sont les marchés allemand, coréen et japonais qui tirent la croissance. En Chine, la joint-venture dans laquelle le Français détient 49% des parts, a ouvert en deux ans 66 magasins et à moyen terme le réseau visé est de 220 points de vente Lafuma.

A la présentation des résultats, les analystes ont insisté sur le fait que la PME française indépendante puisse tenter un acquéreur. Ils ont rappelé ainsi les rumeurs et ensuite l'annonce de l'échec des négociations avec le Sud-Coréen E-Land. "Le marché de l'outdoor est un marché convoité. Ainsi récemment, Volcom, Jack Wolfskin, Haglöfs ont changé de main", résume Philippe Joffard.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2023 FashionNetwork.com