×
7 283
Fashion Jobs

Gucci investit plus de 10 millions de dollars en faveur de la diversité

Publié le
today 20 mars 2019
Temps de lecture
access_time 4 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Alors que le débat sur la diversité dans la mode s’est intensifié ces derniers temps, Gucci frappe un grand coup en renforçant nettement son engagement en termes de responsabilité sociale d’entreprise à travers le programme « Gucci Changemakers ». « L'objectif le plus ambitieux de cette initiative est celui de marquer un puissant virage dans le monde de la mode, en renforçant l'impact social et le rapport avec les communautés sociales », indique sur son site la griffe de luxe italienne, en annonçant un financement de plus de 10 millions de dollars.
 

Une image de la campagne printemps-été 2018 - Ignasi Monreal pour Gucci


La marque phare du groupe Kering a été accusée de racisme le mois dernier, via les réseaux sociaux, pour avoir proposé un pull noir, dont le col, une fois relevé de manière à couvrir la moitié basse du visage comme une cagoule, présentait une fente ourlée de rouge pour faire place à la bouche, évoquant les lèvres surdimensionnées d’une « blackface », cette caricature de l’époque coloniale exagérant les traits des personnes noires.

Gucci a immédiatement présenté ses excuses, annonçant avoir retiré le pull-over de la vente. « Nous considérons la diversité comme une valeur fondamentale, qui doit être soutenue et respectée, et au premier plan de toutes les décisions que nous prenons. Nous nous soucions de développer la diversité à travers notre entreprise et considérons cet incident comme une importante leçon donnée à l'équipe Gucci et au-delà », avait déclaré à cette occasion la maison.

Cet épisode a poussé le label à accélérer ses actions sur le front du développement social et de la diversité avec, au programme, quatre initiatives : le recrutement d’un directeur monde pour la diversité et l’inclusivité ; un programme international de bourses d’études multiculturelles dans le secteur du design, qui sera finalisé par l’embauche de cinq talents d’origines diverses au sein du studio créatif à Rome ; un plan de formation pour élever le niveau de sensibilité multiculturelle auprès des 18 000 employés de l’entreprise ; un échange concret au sein du groupe, qui a abouti au transfert de trois collaborateurs régionaux au siège central de la griffe.

Dans la foulée, l’entreprise a décidé d’élargir et de rendre public ces jours-ci son projet, amorcé en interne l’an dernier et présenté aux employés en janvier au siège milanais, « Gucci Changemakers », qui signifie « ceux qui changent les choses ». Une initiative destinée à « encourager la diversité et l’inclusion » sur le long terme.

« Je crois au dialogue, à la construction de relations significatives et à l’action rapide. C’est pourquoi, nous nous sommes tout de suite mis au travail pour remédier à nos carences. Le programme Changemakers est justement le fruit de notre engagement en matière d’inclusion et de diversité », indique dans un communiqué le PDG de Gucci, Marco Bizzarri, qui souhaite « stimuler et soutenir de manière toujours plus efficace la confrontation interculturelle avec les communautés auxquelles nous nous relions, spécialement celle afro-américaine ».

L’un des volets de Changemakers concerne un programme de bénévolat qui permettra notamment aux employés du groupe dans le monde entier de bénéficier de quatre jours de travail rétribués pour se consacrer à des activités bénévoles, de l’assistance (réfugiés, SDF) à la protection de l’environnement, en passant par l’éducation ou la promotion de l’égalité.

La maison a institué par ailleurs un fonds, le Changemakers Fund, d’une valeur de 5 millions de dollars, pour « financer des initiatives destinées aux communautés locales dans différentes villes d’Amérique du Nord ». Cinq autres millions seront alloués en juin prochain à un fonds parallèle dédié à la région Asie-Pacifique.

A cela s’ajoute, toujours pour l’Amérique du Nord, plus de 1,5 million de dollars pour financer des bourses s’adressant à 70 étudiants en mode qui seront sélectionnés en quatre ans par un comité créé spécialement, le Changemakers Council, avec une quinzaine de personnalités américaines.

Un programme, accompagné côté création par le travail d'Alessandro Michele, qui n’a cessé de promouvoir la diversité depuis qu’il a pris en main la direction artistique de Gucci, comme en témoignent son style souvent unisexe ou le choix de ses égéries, d’Hari Nef, mannequin et comédienne transgenre, à l’actrice britannique de 80 ans Vanessa Redgrave.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2019 FashionNetwork.com