Guess et Gucci règlent leur contentieux à l'amiable

Après plus de dix ans de conflit, la marque de luxe italienne Gucci et la marque de prêt-à-porter basée à Los Angeles Guess ont annoncé avoir réglé à l'amiable toutes les procédures judiciaires qui les opposaient. 


Une image postée récemment sur le compte Instagram de Guess présente un sac avec les "G" entrelacés et le motif en losanges qui posaient problème - Instagram: @guess
 
Dans un communiqué de presse commun, les deux sociétés ont déclaré que cet accord « permettra de conclure toutes les procédures et les questions d'image de marque en cours actuellement dans le monde », le décrivant comme « une étape importante pour les deux entreprises dans la reconnaissance de l'importance de la protection de leurs portefeuilles de droits de propriété intellectuelle respectifs et de leur créations ».
 
C'est Gucci qui avait commencé la bataille en affrontant Guess devant un tribunal fédéral à New York en 2009, accusant la marque de concurrence déloyale, de contrefaçon et d'infraction aux règles protégeant les marques déposées. Le logo en G entrelacés et le motif en losanges imprimés sur une ligne de chaussures et d'accessoires Guess posaient problème : Gucci prétendait qu'il s'agissait d'une copie intentionnelle d'éléments similaires de ses propres collections.
 
En 2012, le tribunal avait statué en faveur de Gucci, octroyant 4,7 millions de dollars (3,8 millions d'euros) de dommages à la marque italienne - soit une fraction sur les 221 millions (180 millions d'euros) initialement escomptés.
 
Gucci avait continué à défier Guess devant de nombreux tribunaux du monde entier, notamment en Italie, en France, en Australie et en Chine, plaidant même sa cause auprès du Bureau de la propriété intellectuelle de l'Union européenne.

Mais si les tribunaux chinois et australiens avaient statué en faveur de Gucci, la Cour générale de l'Union européenne s'était rangée du côté de Guess.

Gucci défend jalousement ses marques déposées : la maison florentine avait également engagé une action en justice contre Forever 21 l'année dernière, prétendant que la marque américaine, elle aussi basée à Los Angeles, avait copié ses fameuses sangles rayées bleu-rouge-bleu et vert-rouge-vert.

Les conditions du règlement conclu entre Gucci et Guess n'ont en revanche pas été révélées.

Traduit par Paul Kaplan

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2018 FashionNetwork.com

Mode - Prêt-à-porterMode - AccessoiresMode - ChaussuresDenimLunettesMariageMode - DiversLuxe - Prêt-à-porterLuxe - AccessoiresLuxe - ChaussuresLuxe - DiversIndustrie
INSCRIPTION À LA NEWSLETTER