H&M rebondit avec une hausse de 4 % de ses ventes au troisième trimestre

Du 1er juin au 31 août dernier, le groupe suédois a relevé la tête. Après avoir enregistré des ventes stagnantes au 2e trimestre, il a dégagé 64,8 milliards de couronnes en incluant la TVA (5,9 milliards d’euros) au troisième trimestre, soit une hausse de 4 % en monnaies locales et de 9 % en couronnes suédoises.


Collection automnale de H&M, livrée en septembre en magasin - H&M

Si l’on exclut la TVA, le chiffre d’affaires du groupe H&M s’élève lors de ce troisième trimestre à 55,821 milliards de couronnes (5,12 milliards d’euros), contre 51,229 milliards enregistrés à la même période l’an passé (+8,9 %). Il faut toutefois repréciser que la société ne dévoile pas ses ventes à périmètre comparable.

Restant succincte dans ses explications, la maison mère de H&M, Monki, Cos et consorts estime qu’elle récolte de premiers fruits dans son nécessaire processus de transformation sur certains marchés, mais continue de faire face à des résultats dégradés notamment aux Etats-Unis, en France, en Italie et en Belgique, « à cause de problèmes qui ont émergé durant l’implémentation du nouveau système de logistique au printemps ». Ce nouvel outil doit permettre à l’avenir de faire naître une supply chain plus efficace et rapide, combinant davantage ventes en ligne et réseau de magasins.

Ces résultats du troisième trimestre, dépassant les attentes des analystes qui tablaient sur une légère progression de 1,9 %, ont contribué à faire grimper le titre de la société scandinave à la Bourse de Stockholm de plus de 10 % dans la matinée du 17 septembre.

Le groupe, qui pour continuer à innover et se diversifier a lancé ces deux dernières années de nouveaux concepts (Arket, Afound et Nyden), doit, comme nombre de ses concurrents, s’adapter à la mutation du secteur retail. Et cette évolution ne se fait pas sans accroc. En mars dernier, H&M a révélé une hausse significative de ses stocks (soit 3,4 milliards d’euros de vêtements, +7 % par rapport à 2017), conduisant son patron à annoncer de plus vastes campagnes de démarques au printemps.

La firme aux 4 800 magasins publiera un bilan plus détaillé de l'activité des neuf premiers mois de son exercice 2018 le 27 septembre prochain. L’état de ses bénéfices sera à observer pour présager ou non d’une certaine relance.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2019 FashionNetwork.com

Mode - Prêt-à-porterMode - DiversDistribution
INSCRIPTION À LA NEWSLETTER