×
Publicités
Publié le
8 oct. 2020
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

H&M dévoile une machine qui recycle en magasin les vêtements usagés

Publié le
8 oct. 2020

Repartir d’une boutique avec un vêtement neuf, fabriqué sur place à partir d’un t-shirt en coton usé que l’on aura apporté, c’est le pari d’H&M, qui dévoile aujourd’hui une nouvelle innovation sur le sujet de la circularité. En quête d’une mode plus responsable, le géant scandinave de l’habillement va installer dans sa boutique de Stockholm une machine nommée Looop, permettant de recycler immédiatement un habit dont le client ne veut plus. Une première mondiale, selon l’entreprise.


L'objectif est de rendre visibles les étapes de transformation du vêtement par les consommateurs. - H&M


A partir du 12 octobre, le point de vente de Drottninggatan abritera ce laboratoire d’un nouveau genre qui occupe la place d’un conteneur en verre, à travers lequel le client peut suivre tout le processus de recyclage. Cette machine a été conçue en partenariat avec l'Institut de recherche textile HKRITA et l’entreprise de filature Novetex Textiles, tous deux basés à Hong Kong.

Concrètement, huit étapes sont nécessaires à la confection d’un nouveau produit : le vêtement usagé est d'abord lavé puis déchiqueté en fibres, qui sont ensuite filtrées et cardées pour obtenir un nouveau fil auquel on additionne tout de même quelques nouvelles fibres neuves - d’origine durable – pour le renforcer. Vient ensuite l’étape du tricotage en un nouvel article de prêt-à-porter. Ni eau ni produits chimiques ne sont utilisés au cours du processus, qui dure quelques heures.


Le déchiquetage en "morceaux" textile - H&M


La mise en place de cette solution possède aussi une dimension éducative, pour l’enseigne, puisqu’elle permet de "faire visualiser aux clients que les vieux textiles ont une valeur et qu’ils ne devraient jamais être gaspillés ou jetés", expose-t-elle dans un communiqué.

"Nous explorons constamment de nouvelles technologies et innovations pour contribuer à transformer l'industrie de la mode, alors que nous travaillons à réduire la dépendance vis-à-vis des ressources vierges, renchérit Pascal Brun, responsable développement durable chez H&M. Impliquer les clients est essentiel pour réussir de réels changements et nous sommes ravis d’observer ce que Looop va inspirer".


Les fils simples sont doublés et torsadés ensemble pour augmenter leur résistance. - H&M


Pour bénéficier de cette solution inédite de recyclage, les clients de l’enseigne à Stockholm doivent débourser 150 couronnes suédoises (14,4 euros), ou 100 couronnes (9,6 euros) s’ils font partie du programme de fidélité. H&M précise que tous les profits générés par le service  Looop seront octroyés à des projets de recherche sur la durabilité des matières.

Enfin, l’enseigne ne dévoile encore aucun éventuel déploiement dans d’autres boutiques de son réseau mondial. Mais ce système de recyclage pourrait bientôt faire des petits, y compris chez d’autres chaînes de mode, puisqu’H&M précise que HKRITA accordera de nombreuses licences pour cette machine afin d’aider le secteur à devenir plus circulaire. "Pour créer un réel changement, toutes les marques doivent avoir accès à des technologies comme Looop", conclut H&M.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2020 FashionNetwork.com