×
Publicités
Par
Les echos
Publié le
12 févr. 2007
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Habillement : recul des ventes des acteurs traditionnels de la vente à distance

Par
Les echos
Publié le
12 févr. 2007

Les spécialistes de la vente à distance d'habillement comme La Redoute, les 3 Suisses ou la Camif, ont vu leurs ventes chuter en 2006, pour la deuxième année consécutive, victimes de la concurrence des sites internet, selon le bilan de l'Institut français de la mode.



Le chiffre d'affaires des spécialistes de la vente à distance (VAD) a reculé de 5,1 % en 2006 (à surface comparable), après une baisse de 4 % en 2005.

"La vente à distance rencontre des problèmes depuis deux ans, face à des concurrents redoutables sur internet, comme les spécialistes des ventes privées ou le site de revente entre particuliers eBay" commente Sébastien Auzière, auteur de l'étude. "Il est impératif pour ces spécialistes de se positionner sur internet. Mais ce positionnement est très délicat car la clientèle traditionnelle de leurs catalogues est plutôt âgée et rurale alors que la clientèle sur internet est plus jeune et citadine".

Rien qu'en décembre, mois phare pour les commerçants de l'habillement, ces spécialistes de la vente à distance ont vu leurs ventes dégringoler de 11,1 % par rapport au même mois en 2005.

La Camif, numéro trois français de la vente à distance, a aussi fait état mardi dernier d'une "panne de croissance en 2006", malgré une hausse de 22 % de ses ventes sur internet. Redcats, propriétaire de La Redoute, leader des spécialistes de la VAD en France, a finalement enregistré une hausse de 1,1 % de son chiffre d'affaires en 2006, malgré des baisses entre avril et septembre.

Outre internet, les spécialistes de la VAD font aussi face à la montée en puissance de chaînes spécialisées (Zara, Celio, H&M), qui ont grimpé de 8,8 % en décembre et de 7 % en 2006, selon l'IFM. Ces chaînes taillent aussi des croupières à la grande distribution, dont les ventes ont baissé de 3,6 % l'année dernière.

(avec AFP)

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 Les Echos