×
6 613
Fashion Jobs
GALERIES LAFAYETTE
Marketing Manager Pour Citynove H/F
CDI · PARIS
GROUPE ETAM
Coordinateur Travaux H/F
CDI · CLICHY
SMCP
Contrôleur de Gestion Fonctions Centrales & Logistique H/F
CDI · PARIS
COURIR
Chef.fe de Projet Moa E-Commerce - Paris - CDI - F/H
CDI · PARIS
YVES SAINT LAURENT SAS
Saint Laurent Executive Assistant & Project Coordinator H/F
CDI · PARIS
SÉZANE
Chargé(e) de Projet Paid Media Senior (H/F)
CDI · PARIS
CITY ONE
Chef Hote Vip Pour Production Audiovisuelle (H/F) -CDI- 35h
CDI · PARIS
PACO RABANNE MODE
Directeur Produit Accessoires H/F
CDI · PARIS
PACO RABANNE MODE
Chef de Produit Accessoires H/F
CDI · PARIS
LANVIN
Responsable Industrialisation (H/F)
CDI · PARIS
BALENCIAGA S.A.S.
Balenciaga – Chef de Projet Architecture Retail (F/H)
CDI · PARIS
MARINE SERRE
PR Coordinator
CDI · PARIS
SINTEL RECRUTEMENT
Déménageur / Emballeur Luxe (F/H)
CDI · SAINT-OUEN-SUR-SEINE
SINTEL RECRUTEMENT
Chauffeur Livreur / Manutentionnaire (H/F)
CDI · PARIS
SINTEL RECRUTEMENT
Responsable Stock Matières Luxe (H/F)
CDI · PARIS
SINTEL RECRUTEMENT
Responsable Services Généraux (H/F)
CDI · PARIS
SINTEL RECRUTEMENT
Cotateur Logistique (H/F)
CDI · SAINT-OUEN-SUR-SEINE
MICHAEL PAGE
Chef de Zone Export H/F
CDI · PARIS
BA&SH
Responsable Flux Sortants F/H
CDI · LOUVRES
COURIR
Responsable</b> d'Équipe</b> Stocks</b> / Stock Supervisor - F/H
CDI · HERBLAY-SUR-SEINE
SINTEL RECRUTEMENT
Gestionnaire Commercial et Logistique (H/F)
CDI · SAINT-OUEN-SUR-SEINE
SINTEL RECRUTEMENT
Responsable Paie et Administration du Personnel (H/F) Haute-Couture
CDI · PARIS
Publicités
Par
AFP
Publié le
13 juil. 2022
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Haïti: 4.000 emplois de sous-traitance supprimés à cause du ralentissement du marché américain

Par
AFP
Publié le
13 juil. 2022

L'industrie haïtienne de la sous-traitance textile subit le ralentissement du marché américain et pas moins de 4.000 emplois vont être supprimés d'ici la fin de l'année dans le pays, déjà miné par le chômage endémique et l'insécurité due aux gangs.


Matin à Cap-Haïtien, deuxième ville du pays située à 30 km de Caracol, en Haïti. - Shutterstock



La filiale haïtienne du groupe textile sud-coréen Sae-A, qui emploie actuellement 10.000 personnes dans le pays caribéen, a annoncé cette coupe franche dans ses effectifs via un communiqué, daté du 4 juillet.

"En raison du récent déclin économique du marché américain, 45% des commandes de nos clients détaillants américains ont été annulées", a annoncé l'entreprise S&H Global, qui fournit notamment les marques Gap, Target et Walmart.

Cette drastique réduction d'activité pousse l'industrie à "licencier jusqu'à 4.000 employés d'ici à la fin de l'année", précise l'entreprise, qui assure déplorer "une situation déchirante".

S&H Global a commencé ses activités en Haïti en 2012, au moment de l'ouverture du parc industriel de Caracol, situé à proximité de la deuxième ville du pays, sur la côte nord du pays caribéen.

Dans les entrepôts où s'alignent par dizaines les machines à coudre, la main d'œuvre très majoritairement féminine avait trouvé avec S&H un premier emploi formel dans un pays où près de la moitié de la population souffre d'insécurité alimentaire.

Cette prochaine réduction drastique des activités industrielles survient alors qu'Haïti est engluée dans une profonde crise politique, un an après l'assassinat du président Jovenel Moïse.

Alors qu'aucune élection n'est en vue pour combler la vacance du pouvoir, les forces de police n'ont pas les moyens humains ni matériels d'endiguer la progression des gangs à travers le pays.

Longtemps cantonnées dans les bidonvilles, cela fait plus de deux ans que les bandes armées accroissent leur mainmise sur le territoire national, en multipliant notamment les enlèvements crapuleux.

Contrôlant les voies d'accès autour de la capitale, les gangs qui s'affrontent entre eux paralysent régulièrement l'ensemble des activités socio-économiques à Port-au-Prince.

Dans une économie en berne depuis plusieurs décennies, au tourisme international quasi inexistant en raison de l'instabilité politique et de l'insécurité, les usines de sous-traitance ont constitué le principal fournisseur d'emplois formels avec près de 50.000 employés actuellement.

Grâce à des lois américaines de 2005 et 2015, toute entreprise textile installée en Haïti peut exporter sa marchandise aux États-Unis sans frais douaniers.

Légèrement revalorisé en février, le salaire minimum haïtien, établi à 0,73 euro de l'heure, constitue un autre argument de taille pour l'installation d'usines dans le pays.

Port-au-Prince, 12 juil 2022 (AFP)

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.