Haute Couture : le dernier jour met en avant les nouveaux talents

Loin des robes de contes de fées de Dior, de l'esprit art déco de Chanel et des déesses grecques de Valentino, de nouvelles griffes ont clôturé jeudi la semaine de la haute couture, offrant des points de vue plus contemporains.


Xuan - haute couture - printemps-été 2017, à Paris, janvier 2017 - A.JOCARD / AFP

Avec la griffe de la Danoise Christine Hyun Mi Nielsen aux silhouettes victorienne et punk, les trois autres maisons, qui présentaient leur collection jeudi, étaient toutes nouvelles dans le programme parisien de Haute Couture.

A l’instar de Xuan, fondée en 2004 par la créatrice néerlando-vietnamienne Xuan-Thu Nguyen, qui privilégie les robes à volants aux tons pastels.

Les mannequins aux cheveux teints se tiennent immobiles dans des vitrines de verre, devant une paroi couverte de fleurs. D'autres ont des chapeaux hauts de forme, qui leur confèrent une allure théâtrale.

Au total, six griffes de diverses origines avaient été admises dans le programme des défilés de haute couture printemps-été 2017, qui se sont achevés jeudi. Une trentaine de shows se sont succédé lors de ce rendez-vous, qui est une spécificité parisienne, contrairement aux Fashion Weeks de prêt-à-porter qui se tiennent, outre à Paris, à New York, Londres et Milan.

Le label « haute couture », appellation juridiquement protégée, consacre des savoir-faire traditionnels, un travail à la main et sur mesure.

Un club restreint de 15 maisons peut se prévaloir de l'appellation (notamment Chanel, Christian Dior, Givenchy, Jean Paul Gaultier, Maison Margiela). Le programme des défilés s'ouvre aussi régulièrement à des « membres invités » qui ne remplissent pas nécessairement ces critères.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2019 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Luxe - Prêt-à-porterLuxe - DiversDéfilés
INSCRIPTION À LA NEWSLETTER