Haute Couture : les festivités débutent ce lundi

Après les Fashion Weeks masculines de Londres, Milan et Paris, débute ce lundi la Semaine de la Haute Couture, dernière étape de ce premier marathon de la mode 2018 avec une affiche particulièrement intéressante. Depuis quelques saisons, en effet, de plus en plus de marques émergentes et de griffes de prêt-à-porter ont choisi de se positionner sur le créneau de la couture, qui anticipe le calendrier féminin, pour présenter leur collection dans un cadre plus exclusif et leur garantissant une plus grande visibilité. Olivier Rousteing vient d'ailleurs d'annoncer sa volonté de présenter 15 silhouettes durant la semaine pour Balmain.

Voir le défilé
Chanel, l'un des temps forts de la Haute Couture, attendu mardi - © PixelFormula

Signe de cette effervescence, les innombrables marques qui défilent en « off », dont certaines ont même ouvert la Semaine dès dimanche. Plusieurs de ces jeunes labels, qui défilaient auparavant durant la Fashion Week féminine, ont choisi de se tourner vers la couture, comme la Néerlandaise Esther Louise Dorhout Mees, ou ont changé de stratégie, telle la marque australienne Ellery, qui va défiler pour la première fois jeudi sur le créneau de la haute couture, afin d’anticiper les ventes et mieux organiser sa production.

Le programme officiel dédié aux collections pour le printemps-été 2018 accueille jusqu’au jeudi 25 janvier 33 maisons, contre 37 en juillet dernier. Aux côtés des ténors tels que Dior, Chanel, Armani, Valentino et autres Elie Saab, le show d'A.F. Vandevorst, jeudi 25 à l’Oratoire du Louvre, devrait constituer l’un des temps forts de la Semaine avec « un spectacle unique » annoncé par les fondateurs et les créateurs belges An et Filip Vandevorst pour fêter les 20 ans de leur maison.

Les projecteurs ne manqueront pas de se braquer aussi sur deux noms qui réintègrent le calendrier cette saison : Givenchy et Christophe Josse. Ce dernier y effectue son retour en tant que membre invité pour cette saison. Après avoir lancé une ligne de prêt-à-porter en 2011, le designer a travaillé sur de nombreux projets, notamment une collaboration avec le groupe chinois Klova.

Il s’agit d’un come-back aussi pour Givenchy. En pleine transition créative avec l’arrivée en mai 2017 de Clare Waight Keller aux commandes, la maison de luxe parisienne avait décidé en effet de faire l’impasse sur la couture en juillet dernier.

Quant à Noureddine Amir, créateur né au Maroc, qui devait faire ses débuts cette semaine en tant que membre invité en clôture, jeudi, il ne figure plus au calendrier définitif.

Voir le défilé
L'Australienne Ellery va défiler pour la première fois en « off » durant la Haute Couture - © PixelFormula

Ces deux noms viennent compenser l’absence au programme officiel des défilés de cinq maisons cette saison, dont Maurizio Galante, qui avait opté pour une présentation inédite en juillet, Fendi, qui défile habituellement en juillet avec sa collection de « Haute Fourrure », et Adeline André. Manque à l'appel aussi l’Italien Francesco Scognamiglio, qui a décidé de fêter les 20 ans de sa maison par un show-événement à Rome, le 28 janvier, dans le cadre de la Semaine italienne Altaroma.

Quant à la maison américaine Rodarte, qui a quitté la Fashion Week de New York l'été dernier pour s’implanter à Paris, en défilant durant la couture, elle renonce au show cette saison, préférant présenter sa collection dans son showroom parisien toujours pendant la semaine de la Haute Couture.

Proenza Schouler, l’autre marque américaine qui s’était transférée dans la Ville Lumière en juillet dernier, sera quant à elle bien présente, ouvrant la semaine ce lundi avec un show programmé entre Christian Dior et celui des deux Australiens Ralph & Russo.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2018 FashionNetwork.com

Mode - Prêt-à-porterMode - DiversLuxe - Prêt-à-porterLuxe - DiversDéfilés
INSCRIPTION À LA NEWSLETTER