×
Publicités
Traduit par
Clémentine Martin
Publié le
26 janv. 2022
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Haute Couture: Alexis Mabille raconte le désir, Celia Kritharioti met la couleur à l’honneur

Traduit par
Clémentine Martin
Publié le
26 janv. 2022

Le 25 janvier, c’est la maison Chanel qui s’est chargée de l’ouverture de la deuxième journée de la haute couture avec l’entrée spectaculaire de Charlotte Casiraghi au Grand Palais. Et c’est un autre Français, Alexis Mabille, qui a ensuite pris le relais avec un défilé intime à la Salle Pleyel, un espace historique situé rue du Faubourg Saint-Honoré, habituellement dédié au spectacle vivant et à la musique.


Alexis Mabille - Printemps/été 2022 - Haute Couture - Paris - © PixelFormula


Dans le décor art déco de cet espace, le créateur a présenté une collection printemps/été 2022 centrée sur le thème du désir. "Envie de beauté et de charisme. Soif de sensualité et de coups de foudre. Désir d’une haute couture charnelle. Sur la peau, de la lingerie, des robes, des smokings et des chemises, toujours revisitées", dévoilait le programme du défilé.

En tout, ce sont 25 looks passionnés qui ont défilé, dans des tons de nude, de champagne, de blanc et de noir. Plusieurs robes remarquables sont à souligner, dont des modèles amples de style chemise, décontractés, révélant les épaules ; mais aussi des silhouettes à dos nu, plissées et vaporeuses, en organza et en popeline de soie. Notons également les délicates capes en soie et les variations autour du bustier, pièce emblématique de la maison française, cherchant l’inspiration du côté de la lingerie avec de la dentelle de Lyon et des perles brodées. Une élégante robe-nuisette met à l’honneur un corset en dentelle de Chantilly, tandis qu’un body-corset est confectionné en satin noir.

Le look final du défilé, une grande cape noire et beige formant un nœud autour de la tête portée sur une combinaison en tulle brodé, était à couper le souffle ; tout comme plusieurs smokings à capuche en dentelle de Chantilly. On retiendra aussi une longue jupe plissée et une ceinture-bijou, ainsi qu’une spectaculaire combinaison ajustée aux transparences suggestives, jouant avec la dentelle noire.


Celia Kritharioti - Printemps/été 2022 - Haute Couture - Paris © PixelFormula - © PixelFormula


Aux antipodes de la sobriété chromatique d’Alexis Mabille, nous attendait l’explosion de couleurs fluo de la créatrice grecque Celia Kritharioti, qui a présenté sa collection « City of Lights » une fois la nuit tombée, dans l’une des salles du Palais de Tokyo. Propriétaire de la plus ancienne maison de couture grecque, fondée en 1906 à Athènes, Celia Kritharioti a su créer la surprise avec plus de 60 looks, en grande partie destinés à accaparer les tapis rouges. D’ailleurs, la couturière athénienne a déjà habillé des personnalités comme Natalia Vodianova, Iman et Naomi Campbell.

"La collection célèbre les couleurs et l’artisanat et veut rendre hommage à la vie", explique Celia Kritharioti. "La déclaration la plus optimiste pour l’industrie de la mode, c’est de continuer", souligne-t-elle, ajoutant que "les jours pleins de couleurs finiront par arriver". Une philosophie positive qui imprègne absolument tous les looks du défilé. Les premières mannequins portaient des mini-jupes, des robes courtes et des crop tops parfaits pour la journée, complétés par de délicates broderies et par des franges appliquées. Mais la deuxième partie laissait place à d’imposantes robes voluptueuses dignes d’une princesse, avec des dégradés estivaux et fluo qui brillent dans l’obscurité.

Le souci du détail typique de la haute couture est bien là, avec des tops et des cols bordés de plumes d’autruche, des fleurs printanières brodées jouant sur les transparences, d’immenses jupes en tulle, d’impressionnantes capes blanches et des fentes latérales sensuelles. Tout à fait en accord avec les tendances actuelles, la marque grecque ose même une taille basse pour l’un de ses looks de gala, composé d’un bustier ajusté fuchsia et d’une ample jupe de la même couleur qui laisse deviner le nombril. En résumé, une haute couture pop et pleine de fraîcheur. Quant à la traditionnelle mariée clôturant la présentation, elle portait un top blanc drapé, tout comme ses accompagnatrices: trois petites filles vêtues du même look en version mini, jouant les demoiselles d’honneur.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com