×
Publicités
Publié le
7 mai 2015
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Hélène Messager (Disney Company) : "Nous avons placé la mode au cœur de notre offre"

Publié le
7 mai 2015

Disney a récemment convié des acteurs de la mode à une soirée baptisée « Disney Fashion Lab ». Un premier événement de ce type à Paris pour mettre en valeur les collaborations mises en place avec les marques, particulièrement par sa branche française. Une trentaine de partenariats sont en cours avec des griffes et enseignes de toutes natures : une stratégie que la directrice mode et maison de Disney Company France, Hélène Messager, explique à FashionMag.com.
 
FashionMag.com : Vous avez récemment présenté le «
 Disney Fashion Lab », en quelques mots, de quoi s’agit-il ?
 

Hélène Messager : Nous voulions faire connaître notre travail sur la mode et le savoir-faire que nous avons commencé à développer à travers les partenariats que nous avons mis en place en France et en Europe. Nous avons mis sur pied, le temps d’une soirée, ce laboratoire d’échanges auquel nous avons convié des journalistes, des stylistes, des représentants des écoles de mode, un bureau de tendances, nos partenaires, pour peut-être, qui sait, faire naître de nouvelles collaborations…


Illustration de la collaboration "Bambi" entre Paul & Joe Sister - Disney.


FM : Qu’est-ce qui vous permet aujourd’hui de vous inscrire sur ce territoire mode ?

HM : C’est un moment important pour nous. Nous avons placé la mode au cœur de l’offre Disney depuis deux ans. Le territoire « textile » était plutôt réservé à l’enfant chez nous jusqu’à ce que nous nous intéressions enfin à l’adulte, avec un langage mode plus affirmé. Depuis cela, nous connaissons une croissance à deux chiffres sur le segment produit mode et maison, et c’est bien la mode qui a été la plus dynamique.

FM : Quelle est justement aujourd’hui votre offre mode ?

HM : Tous les produits estampillés Disney voient le jour sous forme de licence ou de collaborations. Mais nous privilégions toujours des partenariats sur plusieurs saisons et pas des capsules « one shot ». Nous développons des collections sur plusieurs segments : habillement, accessoires, chaussures, femme, homme et enfant, aussi bien avec des enseignes grand public qu’avec des créateurs. Cela va de Celio, Kiabi, Undiz à Paul & Joe ou Olympia Le Tan en passant par Eleven Paris… Et nous pouvons également varier les collaborations car nous ne proposons pas que des personnages Disney, mais aussi des univers très différents que sont Star Wars et Marvel.
 
FM : Est-ce plus difficile de convaincre des griffes haut de gamme ou des créateurs plutôt que des enseignes grand public ?

HM : Non, ce n’est pas plus difficile avec les marques haut de gamme, c’est juste une question de connexion entre nos univers. Il y a parmi les créateurs des gens très inspirés par la culture populaire, des marques pour lesquelles nous faisons partie des références. Parfois ce sont même elles qui viennent à notre rencontre !
 
FM : La vague de collaborations Disney chez les marques de mode correspond aussi à une tendance « régressive », ne craignez-vous pas qu’elle ait une fin ?

HM : Non, je crois que c’est plus qu’une tendance. Notre force c’est le lien émotionnel qui nous lie aux consommateurs. Nos personnages et nos références font mouche tout de suite. Oui, la culture pop est dans l’air du temps, Disney est donc moderne, mais nous avons confiance en notre capacité d’innovation pour réussir à réinventer régulièrement ce lien particulier avec le public. Et je crois que Mickey sera toujours une icône, il est indémodable !
 
FM : Quel est le réseau de distribution des produits issus des collaborations Disney aujourd’hui ?

HM : La France est un territoire particulier en termes de mode, nous travaillons logiquement beaucoup notre approche de ce secteur, nous voulons soutenir sa création, mais c’est une démarche à échelle européenne. Or les Disney Stores proposent une offre mondialisée. Donc à part quelques opérations exceptionnelles, pour l’instant ce sont donc les marques et les enseignes avec lesquelles nous collaborons qui apportent leur réseau de distribution pour nos co-brandings. Mais il se pourrait qu’il y ait des projets à venir en matière de retail, et de manière dont on pourrait vendre directement l’ensemble de notre offre… Ce n’est pas encore concret, mais nous ne nous interdisons pas de nouvelles expériences !

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com