Helly Hansen vendu à Canadian Tire

Canadian Tire (CTC) a annoncé l’acquisition d’Helly Hansen pour 645 millions d’euros et ajoute ainsi « une marque globale leader sur le marché des sports d’extérieur que les professionnels utilisent et respectent » à son portefeuille. L’accord inclut aussi la marque britannique Musto.


Helly Hansen

Un achat qui, selon Canadian Tire, va dans le sens de sa stratégie pour devenir le principal distributeur du Canada. La chaîne de grands magasins ajoute ainsi un acteur de poids à ses secteurs outdoor et workwear, et améliore sa capacité de distribution de ses marques actuelles, mais aussi de ses futures acquisitions. Cet achat sera immédiatement bénéficiaire à CTC, puisque Helly Hansen affiche « un chiffre d’affaires et un EBITDA en croissance constante ».

Fondée en 1877, la marque Helly Hansen est connue pour ses produits techniques performants de niveau professionnel, développés pour pratiquer des sports d’extérieur en conditions extrêmes. Ses domaines de prédilection sont la voile, le ski, la montagne, la ville, les vêtements de pluie et de travail.

Avec un réseau de vente en gros et de distribution au détail dans plus de 40 pays, Helly Hansen jouit d’une belle réputation à l’échelle mondiale et ses secteurs clés sont aussi ceux du groupe CTC.

CTC cultivait déjà des relations étroites avec la marque à travers ses chaînes Mark’s et FGL.

« Helly Hansen est un partenaire qui semble évident pour CTC depuis déjà plus de dix ans et cette acquisition va permettre d’élargir notre gamme dans toutes nos boutiques », a déclaré le directeur en chef du groupe canadien, Stephen Wetmore. « Entre nos possibilités et l’équipe de direction reconnue internationalement d’Helly Hansen, il y a de sérieuses opportunités à saisir au Canada et dans le monde. »

Le PDG d’Helly Hansen, Paul Stoneham, a quant à lui souligné que cet accord « nous procure la plateforme idéale pour accélérer encore notre croissance et renforcer notre présence au Canada ».

Cette acquisition devrait se conclure au troisième trimestre et, comme précisé, sera immédiatement bénéficiaire aux résultats et aux flux de trésorerie du groupe, même avant la réalisation des synergies. Cette transaction n’est pas soumise à des conditions de financement étant donné que CTC « dispose d’une belle flexibilité financière pour financer cette acquisition tout en maintenant son taux de crédit d’investissement actuel ».

Paul Stoneham et son équipe, basés à Oslo, en Norvège, continueront de diriger les opérations, sous les ordres du vice-président exécutif de CTC, Mahers Wickramasinghe.

Traduit par Clémentine Martin

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2018 FashionNetwork.com

Mode - Prêt-à-porterSportDistributionBusiness
INSCRIPTION À LA NEWSLETTER