×
Publicités
Publié le
23 mai 2023
Temps de lecture
3 minutes
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Hermès et Selfridges quittent le Fashion Pact, désormais coprésidé par Helena Helmersson (H&M)

Publié le
23 mai 2023

Lancée en 2019 lors du G7 à Biarritz, l'initiative du Fashion Pact dit aujourd'hui représenter un tiers du marché mondial de la mode, de l'entrée de gamme au luxe, avec l'objectif de trouver des clés pour limiter l'impact néfaste de cette activité sur la planète. Ce mouvement est désormais coprésidé par Helena Helmersson, la directrice générale du groupe suédois H&M depuis janvier 2020. Mais le Fashion Pact fait aussi face à des défections, et non des moindres, puisque la maison française Hermès, le grand magasin britannique Selfridges et la griffe anglaise Stella McCartney ont discrètement quitté l'organisation, a repéré Business Of Fashion.


Helena Helmersson - H&M


Il s'agit de marques ayant déjà engagé des stratégies RSE depuis de nombreuses années, et qui auraient quitté le Fashion Pact en raison du peu de progrès concrétisés depuis sa création il y a quatre ans, selon le média spécialisé.

Contactée par FashionNetwork.com, la direction du Fashion Pact confirme ces départs mais estime "qu'il est normal que qu'il y ait des fluctuations dans le nombre de membres au fil du temps, avec de nouveaux membres rejoignant The Fashion Pact et d’autres décidant de mettre un terme à leur participation. En fait, cela permet d’assurer que le membership soit constitué d'entreprises fortement engagées envers les objectifs du Fashion Pact et contribuant au progrès collectif de l'initiative".

"Bien que le nombre de nos membres ait légèrement diminué, il convient de noter que nous avons ajouté des membres avec des volumes importants comme OTB Group (Diesel, Marni…) et MF Brands (Lacoste, Aigle, Gant…), qui sont des acteurs plus importants et qui ont un impact significatif", poursuit le Fashion Pact, qui indique avoir approuvé deux nouveaux entrants -dont les noms ne sont pas dévoilés- et être en train d'étudier cinq autres candidatures.

Helena Helmersson remplace François-Henri Pinault



Remplaçant à la coprésidence François-Henri Pinault, PDG de Kering et cofondateur du Fashion Pact, qui continuera à siéger au comité de direction, Helena Helmersson officiera en tandem avec Paul Polman. Ce dernier, ancien directeur général d'Unilever de 2009 et 2019, a quant a lui été réélu en tant que coprésident.

"Face à l'urgence climatique que nous connaissons aujourd'hui, nous devons travailler main dans la main pour relever les défis qui nous attendent – des défis qu'une entreprise seule ne peut résoudre", commente Helena Helmersson.

Réunissant des acteurs comme Burberry, Kiabi, Mango, Farfetch, Carrefour, Armani, Etam ou encore Adidas, le Fashion Pact porte l'ambition "d'accélérer les efforts collectifs, des fournisseurs aux distributeurs, et prévoit désormais d'approfondir son action pour se concentrer davantage sur les activités en amont de la chaîne de valeur", exprime l'organisation dans un communiqué.

Ses membres, au nombre d'une soixantaine, disent espérer utiliser 100% d'énergies renouvelables à horizon 2030 et atteindre la neutralité carbone d'ici 2050.

Depuis 2020, le Fashion Pact a par exemple mis en place un "accord collectif d'achat d'électricité virtuel" (ou CVVPA), dispositif visant à développer l'utilisation d'énergies renouvelables en Europe. L'accord développe également un référentiel commun en matière de biodiversité pour mesurer l'impact des entreprises sur la faune et la flore et aider à définir des stratégies plus respectueuses du vivant.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2023 FashionNetwork.com