×
7 053
Fashion Jobs

Hermès : la Chine continue à tirer la croissance des ventes au deuxième trimestre

Par
AFP
Publié le
today 23 juil. 2019
Temps de lecture
access_time 2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Paris, le 23 juillet 2019 (AFP) - Le groupe de luxe Hermès a poursuivi sa trajectoire de croissance au deuxième trimestre, ses ventes atteignant 1,67 milliard d'euros grâce au succès de sa maroquinerie et à une dynamique toujours « très favorable » en Asie, tout particulièrement en Chine.


Hermes - printemps-été 2020 - Menswear - Paris - © PixelFormula


Pour les mois d'avril, mai et juin, le chiffre d'affaires du sellier-maroquinier progresse de 14,7 % sur un an en données publiées, et de 12,3 % en données organiques, selon le communiqué publié mardi.

Cette performance est supérieure aux consensus compilés par les agences Factset et Bloomberg, qui tablaient respectivement sur 1,63 et 1,65 milliard d'euros.

Pour les six premiers de l'année, les ventes atteignent 3,28 milliards d'euros, soit une progression organique de 12 %.

Saluant un « chiffre d'affaires très solide », le directeur financier, Eric du Halgouët, a estimé que cette performance « reflète la poursuite d'un très bon début d'année », lors d'une conférence téléphonique.

Il a mis en avant « une croissance sans rupture de tendance avec les trimestres précédents, avec des évolutions homogènes, dans toutes les régions et dans la plupart des métiers », alors que « le contexte mondial reste incertain », a-t-il souligné.

L'Asie (hors Japon) progresse ainsi de 18,6 % sur le trimestre, « une performance remarquable » pour Hermès qui salue « la dynamique très favorable en Chine continentale, et une progression à deux chiffres dans tous les autres pays de la zone ».

Le groupe indique d'ores et déjà que sa rentabilité opérationnelle - qui sera publiée en septembre - « devrait être légèrement inférieure au niveau record publié au premier semestre 2018 » qui était de 34,5 %. Un recul modeste rendu possible « grâce à l'effet de levier généré par la forte croissance des ventes, qui devrait compenser en partie l'impact défavorable des couvertures de change ».

Au cours de l'exercice 2018, le groupe - entrée au CAC 40 il y a un peu plus d'un an - avait engrangé des résultats record, avec des ventes atteignant 5,96 milliards d'euros et un bénéfice net totalisant 1,4 milliard d'euros.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2019 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.