×
Publié le
4 mai 2021
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Hermès s’affiche plus que confiant lors de son assemblée virtuelle

Publié le
4 mai 2021

C’est une assemblée générale insolite qu’Hermès a tenu à huis clos ce mardi, en format virtuel. Diffusée en direct sur son site depuis son pôle de Pantin, l’AG du groupe de luxe s’est déroulée sans surprises, privée de public, dans l’atmosphère aseptisée d’un studio-télé décoré aux couleurs de la maison, alternant les interventions des dirigeants avec de nombreux films entre clips-vidéos et mini-documentaires.
 

La campagne vidéo pour le nouveau modèle du sac Kelly présentée lors de l'AG - Hermès


Tous ont souligné la forte résilience de l’entreprise en cette année de crise, comme en témoignent "les résultats très impressionnants en 2020", qui ont vu le groupe clore l'année sur un chiffre d'affaires de 6,4 milliards d'euros, en baisse de 7% à taux courant par rapport à 2019.

Ont été mis en avant notamment trois éléments clés: l’engagement des collaborateurs, qualifié de "décisif" -Hermès leur a versé une prime exceptionnelle en 2021 pour les remercier-. La vision d’entreprise autour du savoir-faire, de la création et de l’innovation avec avant tout "une exigence de qualité". Et la continuité de la stratégie "portée par la famille actionnaire".

A ce titre, le groupe a décidé de transformer Emile Hermès sarl, associé commandité du sellier, détenu par les seuls héritiers de la famille, en société par actions simplifiées (SAS). Comme l’a expliqué le président du conseil de gérance, Henri-Louis Bauer, l’objectif unique de ce changement de statut "est d’accueillir des jeunes membres familiaux, plus nombreux, puisque nous compterons plus de 100 membres l’année prochaine". Cette résolution a été approuvée à 99,96%. Pour rappel, l’entreprise est gérée par la sixième génération de la famille, qui détient encore plus de la moitié du capital.
 
Après avoir évoqué l’accélération de la digitalisation et du développement durable de la maison, son gérant Axel Dumas a souligné à son tour l’importance du facteur humain. Hermès a créé 1.183 emplois en 2020 et 4.350 en cinq ans, portant son effectif total 16.600 personnes, dont les deux tiers travaillent en France (10.383). Les artisans constituent la moitié des effectifs, a-t-il rappelé.


Le groupe compte 64 sites de production dont 51 en France - Hermès

 
De même, le groupe a continué à investir l’an dernier à hauteur de 448 millions d’euros, en particulier dans son réseau de vente, atteignant 306 boutiques dans le monde au 31 décembre 2020. Mais aussi dans sa chaîne de production. Il a ainsi acquis en juillet dernier J3L, son fournisseur en pièces métalliques (fermoir, boucles, cadenas, etc.) pour ses articles de maroquinerie, dont il détenait 30% depuis 2013.
 
Le directeur financier Eric du Halgouët s’est réjoui pour sa part des "résultats solides en 2020 en termes de résultats et de trésorerie", avec une capacité d’autofinancement de près de 2 milliards d’euros, un cash-flow disponible qui a atteint presque un milliard d’euros et une trésorerie nette de de 4,9 milliards. Dans ce contexte, l’assemblée a approuvé le dividende proposé de 4,55 euros, tel celui distribué pour 2019.
 
Arrivés aux questions, les dirigeants d’Hermès ont éludé l’exercice, en invitant les actionnaires à consulter leurs réponses directement sur le site financier du groupe. Ils n’avaient plus dès lors qu’à conclure l’assemblée au pas de charge, prenant date pour la prochaine AG, le 3 mai 2022.
 

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com