×
Publié le
29 mars 2021
Temps de lecture
4 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Hermione Retail: les Galeries Lafayette du Sud Ouest revendiquent leur croissance

Publié le
29 mars 2021

Il a probablement permis de sauver 22 magasins Galeries Lafayette de province et leurs emplois. Michel Ohayon (Financière Immobilière Bordelaise) a à cœur de redonner une dynamique commerciale locale d’envergure. Dans la foulée, l’homme d’affaires bordelais, spécialiste de l’immobilier commercial, a acquis La Grande Récré, puis Camaïeu en 2020 et lorgne sur Go Sport. Deux ans après le rachat de 22 magasins Galeries Lafayette, Fashion Network a rencontré Frédéric Lévi, directeur régional Hermione Retail, affilié Galeries Lafayette pour le Sud Ouest, qui gère les magasins de Bayonne, Dax, Tarbes, Libourne, Agen et Montauban.
 

Bâtiment des Galeries Lafayette à Agen.


FashionNetwork : Quelles évolutions ont connu les Galeries Lafayette affiliées Hermione Retail depuis la reprise par la Financière Immobilière Bordelaise (FIB) ?

Frédéric Lévi : La feuille de route est à peu près la même pour tous les magasins mais concernant le Sud Ouest, nous avons investi dans les six magasins de trois façons différentes. D’abord, nous avons réenchanté les espaces de vente en matière d’éclairage, de peinture et en changeant le mobilier pour qu’il soit plus actuel. Ensuite, nous avons mis en place des structures plus régionales au niveau des équipes et du fichier client. Enfin, nous avons enrichi l’offre en complément de celle des Galeries Lafayette, en développant et complétant les secteurs existants ou en en mettant en place de nouveaux.

Dans cet objectif, nous avons ouvert 3 trois corners Mango dans les magasins de Bayonne et Libourne en 2020 et il y a 15 jours à Dax. Nous avons implanté des rayons La Grande Récré à Bayonne en 2019 et Tarbes en 2020. Tandis que, c’est une première en France dans un grand magasin, nous accueillons le premier Institut Guinot à Bayonne depuis 2020. Enfin, nous proposons 2 espaces cadeaux permanents à Tarbes et Bayonne avec des marques comme La Chaise Longue ou Radis et Capucine.


Frédéric Lévi au sein des Galeries Lafayette de Bayonne.

 
FNW : Ce type de partenariat est-il un plus? Attendez-vous d’autres nouveautés cette année ?

FL :
Les performances avec ce type de partenariat, comme avec Mango, fonctionnent bien. Bien sûr, il faut bien regarder la concurrence et cela se fait en fonction de la place disponible dans chaque magasin. Mais cela donne de bonnes performances.
Cette année, nous allons continuer et implanter 3 boutiques Yaya (marque de mode hollandaise) sur la région. C’est une première pour eux d’être en grands magasins en France. Nous accueillons 2 espaces Rituals à Tarbes et Agen qui seront indépendants de nos espaces beautés. Et avec la reprise de Camaïeu par la FIB, nous allons implanter 3 Camaïeu au sein des Galeries Lafayette à Dax, Agen et un troisième à confirmer. Avec Camaïeu, il y a des synergies intéressantes à trouver d’autant plus que certains ont fermé en centre-ville comme à Dax.

FNW : Vous mettez également l’accent sur le local, parlez-nous de cette offre.

FL :
Oui, c’est notre dernier axe de développement. Nous avons le souhait de développer ce type d'offre dans chacun de nos magasins. Nous débutons à Bayonne un espace baptisé “L’œil du pays basque“. La forte identité culturelle de la région nous facilite les choses. Depuis Noël nous référençons la griffe de mode Katxi Klothing, les poteries Goicoechea, les bérets Laulhère et les espadrilles Don Quichosse. L’offre va se renforcer pour l’été 2021 avec 5 nouvelles marques dont les cosmétiques Oskol et Alaena, les bijoux Azénor Fonderie Fine ou encore les créations fleuries de Césarine. Cet été, ce corner va nous servir de test avant de proposer ce type d’offre dans chacun de nos magasins. Clairement nous voulons plus de local.


Corner dans "L'oeil du pays basque" à Bayonne.

 
FNW : Comment s’est déroulée l’année passée, la crise sanitaire a t-elle freiné vos projets ?

FL :
Nous avons eu une très belle année 2019 et avons atteint nos objectifs de croissance. 2020 a été difficile comme pour tous avec 3 mois de fermeture et des mesures sanitaires à mettre en place. 2021 s’annonce compliquée. Avec le couvre-feu à 18h, nous avons perdu 10 à 15% de notre chiffre d’affaires; l’essentiel de notre business se faisant entre 15h et 18h. Pour autant, malgré la pandémie, nous continuons d’avancer. En 2020, nous avons accueilli Guinot, La Grande Récré ou Mango ; nous restons sur cette dynamique. Nous avons très bien travaillé l’été dernier notamment à Bayonne et à Dax où nous avons reçu la visite de touristes qui n’ont pu se rendre à l’étranger. Nous menons une réflexion sur nos magasins pour y introduire des pôles de restauration ou nouer d’autres partenariats. Bien sûr depuis samedi 20 mars, 4 de nos magasins (Cannes, Amiens, Beauvais et Rouen) sur nos 22 sont de nouveau fermés mais le Sud Ouest reste assez épargné. Bayonne profite même de la fermeture de centres commerciaux comme le BAB2 et Ametzondo pour inverser la tendance et faire redécouvrir le centre-ville aux habitants. Nous espérons que l’été sera aussi dynamique que l’an passé.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com