×
5 787
Fashion Jobs
Publicités

Heron Preston sur les traces d’Off-White ?

Publié le
today 18 déc. 2018
Temps de lecture
access_time 4 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Heron Preston accélère sa course, s’imposant comme l’une des marques à la pointe entre street, workwear et couture. Lancée début 2017 par le designer américain éponyme et New Guards Group (NGG), elle a atteint en deux ans un chiffre d’affaires de 25 millions d’euros et est distribuée à travers son e-shop et un réseau de quelque 200 points de vente multimarques dans le monde.


La toute première boutique Heron Preston a vu le jour à Hong Kong - heronpreston.com


Le label, qui va intégrer le calendrier de la Fashion Week masculine de Paris en janvier prochain, vient de franchir une autre étape importante avec l’ouverture de sa toute première boutique monomarque. Un flagship installé à Hong Kong, au 55 Paterson Street, dans le quartier de Causeway Bay, à quelques numéros à peine des boutiques d'Off-White et de Palm Angels, deux autres noms figurant dans l’écurie de New Guards Group. La holding italienne, fondée à Milan par Claudio Antonioli, Davide De Giglio et Marcelo Burlon, regroupe également en son sein les griffes Marcelo Burlon County of Milan, Palm Unravel Project, Alanui et A_Plan_Application.

Autre projet pour Heron Preston, la nouvelle collaboration qu’il vient de lancer avec Carhartt WIP (Work In Progress), le licencié et distributeur européen de la référence américaine pour l’univers mode-streetwear. Un retour aux sources pour le designer DJ artiste touche-à-tout, qui a débuté en stylisant les modèles de vestes les plus emblématiques de Carhartt WIP sur son propre site Web.

« Je suis devenu un fan de Carhartt quand je suis arrivé à New York en 2004. J'ai remarqué que ce n'était pas seulement les ouvriers qui la portaient, mais que le label transcendait les cultures. À mon avis, c’est l’un des premiers labels d’habillement authentique, et non fashion, validé par la culture street (…) et dans lequel je m'identifie depuis près de deux décennies », commente Heron Preston dans un communiqué.


Un look Heron Preston X Carhartt WIP photographié par Cian Moore - DR


La collection de 18 modèles, disponibles chez certains détaillants et sur le site marchand de la marque, est composée des pièces classiques du workwear, tels que le tee-shirt, le gilet, la veste à poches, le pantalon renforcé aux genoux, le sac banane et le bonnet orné de cristaux, vendues entre 249 et 958 dollars. L'on y retrouve la marque de fabrique d’Heron Preston avec le camouflage et une prédominance d’orange fluo, tandis que les vêtements sont tous retravaillés comme éclaboussés par des tâches de peinture, signe de labeur du travailleur.

« Heron est un ami de Virgil Abloh. Il nous a plu et c’est ainsi qu’est née l’idée de lancer Heron Preston, qui est détenue par NGG. C’est l’une des marques à plus forte croissance du groupe avec Off-White et Palm Angels. Nous croyons beaucoup en lui et en son potentiel », indique à FashionNetwork.com Claudio Antonioli, l’un des dirigeants et cofondateur de New Guards Group.

« Heron Preston propose un vestiaire street, mais qui n’a pas les vieux volumes du street. Il va bientôt sortir une collaboration avec Nike à Paris. Avec lui, nous sommes un peu en train de reparcourir la même trajectoire qu’Off-White », glisse-t-il.


Le magasin de Hong Kong - heronpreston.com


Quel chemin parcouru, en effet, pour le designer de 35 ans, originaire de San Francisco, qui se partage désormais entre Milan et New York. Débarqué à New York à 20 ans, il crée en 2003 une série de tee-shirts recyclés et sérigraphiés par ses soins, tout en intégrant la Parsons School of Design, d’où il sort en 2008 son diplôme en poche. Ses débuts dans la Grosse Pomme l’inspirent pour publier un livre-album de photos portraits de New-Yorkais, repéré par Nike, qui l’embauche dans la foulée comme producteur digital.

C’est chez l’équipementier, qu’il va faire la connaissance de Virgil Abloh, avec qui il crée le label collectif Been Trill aux côtés d’autres designers émergents. De fil en aiguille, il devient également directeur créatif pour Kanye West. En 2016, Heron Preston se lance de plain-pied dans la mode avec sa collection « UNIFORM », née d’une collaboration avec les services de propreté de New York (DSNY), où il explore les processus de recyclage et de durabilité à travers une série d'uniformes recyclés des éboueurs de New York. Depuis, il multiplie les collaborations, de la Nasa à Off-White, sans oublier Nike et donc Carhartt.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2020 FashionNetwork.com