×
Publicités
Publié le
20 févr. 2020
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Heschung passe par la case redressement judiciaire

Publié le
20 févr. 2020

Heschung a tout pour plaire. Une histoire qui remonte à 1934. Un savoir-faire ancré dans une région à l’identité forte, l’Alsace. Un grade de qualité élevé correspondant à son positionnement. Pourtant, cela n’a pas évité au chausseur d’être placé en redressement judiciaire par le tribunal de commerce de Saverne (Bas-Rhin) le 28 janvier dernier. La période d’observation a été fixée à six mois.   


Malgré ses atouts, Heschung a subit les bouleversements que connaît le marché de la chaussure - DR


Dans un communiqué publié suite à cette décision, la direction de la marque note que : " fortement dépendante du marché français, l’entreprise a été particulièrement impactée par les mouvements sociaux des deux dernières années ainsi que par l’évolution des habitudes de consommation (croissance du e-commerce et baisse de la fréquentation des points de vente physiques)". "Outre les mouvements sociaux qui ont affecté le retail en France entre la fin 2018 et le début 2020, elle doit aussi faire face à un marché de la chaussure 'formelle' dont les ventes reculent au profit des sneakers, du mass market au luxe."

Elle annonce également un recul de 3,5 % de son chiffre d’affaires en 2019, comparé à 2018, qui a atteint 11,5 millions d’euros. " L’entreprise doit retrouver la croissance en accélérant le développement de son e-shop, déjà en forte croissance (omnicanalité, progression des marchés export), et en s’appuyant sur son réseau de boutiques et corners."

A l’heure actuelle, elle dispose de sept magasins à l’enseigne, de corners au Bon Marché et au Printemps. Le réseau Manfield est un partenaire qui distribue ses collections. Elle compte également des revendeurs fidèles en France et à l’international, bien que certains d’entre eux traversent aussi des difficultés financières.  


Heschung a déjà engagé sa restructuration pour mieux renouer avec la croissance - DR


La marque estime que ce redressement judiciaire aura essentiellement des conséquences pour le site de production hongrois "avec lequel il est de plus en plus difficile de travailler en raison de la disparition progressive de la filière cuir (délais d’approvisionnement longs, raréfaction de la main d’œuvre qualifiée)."

L’atelier alsacien à Steinbourg continuera de produire les souliers iconiques en cousu norvégien, soit la gamme la plus premium. La fabrication des autres références, dont les sneakers, sera confiée à un partenaire italien "répondant aux exigences et standards de la marque."

Labellisée Entreprise du Patrimoine Vivant, Heschung explique qu’elle espère ainsi bénéficier de la compétitivité et du dynamisme de la filière cuir en Italie. La direction estime aussi qu’elle peut "s’appuyer sur un climat social favorable et sur l’implication de l’ensemble de ses collaborateurs : 82 personnes en France, répartis entre le siège alsacien et les points de vente". Leur situation n'est donc, a priori, pas menacée pour l'instant par cette mesure de justice.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com