×
Publicités

Heuritech, spécialise de la prédiction de tendances, lève 4 millions d'euros

Publié le
today 2 sept. 2019
Temps de lecture
access_time 2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Spécialiste de l’étude de désirabilité des marques et produits de mode via l’intelligence artificielle, Heuritech étend désormais ses ambitions à l’international et la beauté après une levée de fonds de 4 millions d’euros. Celle-ci inclus les fonds Elaia et Serena, ainsi que les participations de l’ex-dirigeant de Jimmy Choo, Pierre Denis, et de l’ex-cadre de Cartier, Coralie de Fontenay.


Heuritech


Lancée en 2013 par Charles Ollion et Tony Pinville, tous deux docteurs en machine learning, la société dispose d’un outil pouvant analyser quotidiennement trois millions de photos et vidéos. De chaque image est extraite plus de 2 000 détails permettant d’identifier des signaux faibles annonciateurs de futures tendances. Le dispositif aurait depuis son lancement permis d’identifier 4 000 tendances, Heuritech revendiquant un taux de précision de 90 %. Une première levée de fonds, en 2016, avait déjà permis de réunir 1,1 million d’euros.

« Dans un premier temps, notre objectif sera de consolider notre stratégie go-to-market grâce au recrutement de personnes clés », explique Tony Pinville. « Nous sommes fiers de collaborer avec des clients à travers le monde entier (Europe, États-Unis, Asie) et Heuritech se concentrera ensuite sur son expansion internationale, tout particulièrement avec l’ouverture de ses bureaux à New York et Singapour. En parallèle, nous attaquerons de nouvelles industries en commençant par la beauté. Au cours des trois dernières années, de nombreuses marques de ce secteur nous ont sollicité ».

Heuritech, qui avait été dans la deuxième promotion de l’accélérateur Lafayette Plug & Play début 2017, avait la même année remporté le LVMH Innovation Award, destiné à saluer une start-up de moins de dix ans et 100 collaborateurs dont l’offre répond aux enjeux du groupe français et de ses maisons en termes d’expérience client. De son positionnement luxe, qui l’a amené à officier pour Louis Vuitton, Dior ou Paco Rabanne, la structure avait par la suite étendu son activité vers les univers du sport et de la fast fashion, avec des clients comme Adidas, Fashion3 et Wrangler.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2019 FashionNetwork.com