×
5 597
Fashion Jobs
BOUTIQUE PETIT BATEAU
CDI - Chef de Produit Senior Cible Enfant H/F - Petit Bateau
CDI · PARIS
PETIT BATEAU
CDI - Analyste Support Applicatif Niveau 2 H/F - Petit Bateau
CDI · PARIS
CARTIER
Responsable Achats & Approvisionnement Parfums
CDI · PARIS
RICHEMONT
Watches Senior Project Manager
CDI · PARIS
GROUPE IKKS
Resp. Développement International E-Commerce H/F
CDI · PARIS - 3ÈME ARRONDISSEMENT
WALA FRANCE, COSMÉTIQUES DR. HAUSCHKA
Spa Manager
CDI · PARIS
ARLETTIE
Senior Account Manager
CDI · PARIS
HERMES FEMME
Responsable de Collection- Chaussures Femme
CDI · PANTIN
PIERRE HERMÉ PARIS
Responsable Ressources Humaines
CDI · VILLEJUIF
SHOWROOMPRIVE.COM
Charge Prevention Des Risques Fraude - H/F CDI
CDI · SAINT-DENIS
ZAPA
Directeur de l'Offre Groupe (H/F)
CDI · PARIS
GROUPE JACQUES BOGART
Responsable International Cosmétiques (H/F)
CDI · PARIS
CABINET BENSON & WINCH
Responsable Des Opérations - Univers Luxe / Haut de Gamme - la Vallée Village
CDI · SERRIS
JUINJUILLET
Education And Retail Academy Director #Directeur de la Formation Internationale (H/F) #Cosmétiques de Luxe
CDI · LEVALLOIS-PERRET
SUD EXPRESS
Responsable Régional(e) Nord Est
CDI · REIMS
CONFIDENTIEL
Responsable Régional Nord-Ouest H/F
CDI · NANTES
IRO
Directeur Communication & Marketing Digital (H/F)
CDI · PARIS
APPROACH PEOPLE
Directeur Developpement Commercial (Agence Digitale) CDI
CDI · LYON
APPROACH PEOPLE
Directeur Developpement Commercial (Agence Digitale) CDI Basé à Lyon
CDI · PARIS
FASHION CONSULTING
Charge de CRM
CDI · PARIS
COURIR
International HR Business Partner - Paris - CDI - f/h
CDI · PARIS
GROUPE ARMAND THIERY
Chef de Produit/ Acheteur Textile CDD H/F
CDI · LEVALLOIS-PERRET
Publicités

Horlogerie : déjà 47 millions pour les enchères de montres, avant même la vente de la "Supercomplication"

Par
AFP
Publié le
today 11 nov. 2014
Temps de lecture
access_time 3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Ventes chez Christies des montres Patek Philippe.


La montre de poche Supercomplication "Henry Graves" sera le point d'orgue mardi soir de quatre jours d'enchères de montres à Genève, qui ont déjà rapporté quelque 47 millions de dollars, un chiffre dépassant largement les 30 millions attendus des maisons d'enchères Christies et Antiquorum.

La "Graves", du nom d'un banquier new-yorkais qui l'a commandée à l'horloger genevois Patek Philippe dans les années 30, sera le clou des ventes aux enchères de montres, organisées chaque année en novembre à Genève.

Cette montre, dont le nom du propriétaire actuel n'est pas connu, devrait rapporter au moins 15 millions de dollars, selon les estimations de la maison Sotheby's. Elle a été vendue aux enchères une première fois en 1999 pour 11 millions USD et apparaît 15 ans plus tard à nouveau sur le marché.

Au total, Sotheby's présente mardi dans sa vente de montres 368 lots, dont la "Graves", qui sont estimés à plus de 22 millions CHF (22,7 M USD).

Les ventes de montres restent cependant en deça des estimations des ventes de "joaillerie" des enchères de novembre de Genève, qui se déroulent mardi pour Christies et mercredi pour Sotheby's.

Ces ventes "joaillerie" devraient rapporter au moins 80 millions USD à Christies et 60 millions USD à Sotheby's, selon leur estimations réciproques.

Les maisons Christies et Antiquorum ont bouclé leurs ventes d'horlogerie et ont des résultats battant les estimations avancées.

Ainsi, Christies a enregistré des ventes de montres de 34 millions de dollars "en 24 heures", et Antiquorum, une maison spécialisée uniquement dans la haute horlogerie affiche un résultat de 13,3 millions USD pour sa vente qui a eu lieu les 8 et 9 novembre.

Selon Sabine Kegel, responsable des ventes chez Christies, le marché des montres est "en pleine croissance".

Quelque 600 connaisseurs et amateurs de montre du monde entier ont participé aux ventes horlogères de Christies, qui se sont déroulées sur 2 jours, les 9 et 10 novembre.

Une première vente de Christies dimanche a été consacrée à la marque Patek Philippe, qui fête cette année son 175ème anniversaire.

100 montres de cette marque ont été dispersées pour près de 20 millions de dollars.

La deuxième vente de Christies, réalisée lundi, a récolté 14 millions de dollars, et réunissait des montres de toutes les marques. Le total des deux ventes Christies a été de 34 M USD, un chiffre largement supérieur aux estimations de la maison qui étaient de 20 millions USD.

Parmi ces pièces, une montre de poche Bréguet a été adjugée par le Musée Bréguet pour près de 620.000 dollars, soit trois fois son estimation.

Le marché intéresse autant les professionnels que les particuliers. Ainsi sur les dix montres les plus chères vendues par Christies lundi, quatre ont été achetées par des professionnels.

Chez Antiquorum, la vente a rapporté 13,4 millions USD, alors que l'estimation était de 10,3 millions USD.

Selon les responsables, des "collectionneurs des quatre coins du monde, dont la Chine, Hong Kong, la Russie, l'Italie, les Etats Unis et la Suisse" ont participé aux enchères.

Une spectaculaire montre cage à oiseaux en or, attribuée à l'horloger suisse Jaquet-Droz, a été âprement disputée par deux enchérisseurs asiatique et russe. C'est finalement le Russe qui a remporté l'enchère pour 291.750 francs suisses (301.000 USD). Le lot était estimé entre 200.000 et 420.000 USD.

De même, une montre de poche musicale, en forme de coeur, signée Isaac Daniel Piguet et datant de 1820, a été adjugée 312.000 USD, soit trois fois son estimation.

Le Musée Audemars Piguet, autre grande marque horlogère genevoise, a acquis pour sa part une "Royal Oak" pour 232.000 dollars soit deux fois son estimation.

Enfin, un vendeur suisse a réalisé une belle opération financière, en mettant aux enchères une montre Rolex achetée neuve par son père en 1938.

Cette montre en or jaune de la série Oyster, était estimée entre 52.000 et 72.000 USD. Elle a été vendue 202.000 USD.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2020 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.