×
Publicités
Par
AFP
Publié le
24 avr. 2013
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Horlogerie : la maison suisse Corum rachetée par un groupe chinois

Par
AFP
Publié le
24 avr. 2013

GENEVE, 24 avr 2013 (AFP) - La Maison Corum, une marque horlogère de luxe suisse qui n'appartenait à aucun grand groupe, a été reprise par le groupe chinois China Haidian.

Corum.ch


Il s'agit de la première acquisition d'une marque de haute horlogerie suisse par un groupe chinois.

"Les achats et les ventes d'entreprises font partie de la vie des affaires", a déclaré à l'AFP le président de la Fédération horlogère suisse Jean-Daniel Pasche, après l'annonce de cette cession. "Ce n'est pas vraiment une surprise, après le décès de son président Severin Wunderman, en 2008", a-t-il ajouté.

Pour la Fédération horlogère, "l'important est de voir quelles sont les intentions" du nouveau propriétaire, s'il "entend bien poursuivre le développement de la marque, qui est importante ici, à long terme".

Le montant de la transaction s'élève à 86 millions de francs suisses (71,6 millions d'euros), auxquels s'ajoutent encore le prix du stand Corum au salon mondial de l'horlogerie, Baselworld, qui s'ouvre au public jeudi. Le prix du stand est de 6 millions de francs suisses.

Cette opération, indique Corum, "concrétise la vision à long terme des deux partenaires sur le développement et la croissance durable de Corum".

Le directeur général de la société, Antonio Calce, qui était également actionnaire, reste en place.

La société Corum est une petite manufacture horlogère spécialisée dans les montres de luxe, qui a été fondée en 1955 à La-Chaux-de-Fonds, dans le canton de Neuchatel, par le Suisse René Bannwart, décédé en 2010. Elle emploie 130 personnes et fabrique 17.000 montres par an, selon une estimation de spécialistes.

En 2000, l'homme d'affaires et philanthrope américain Severin Wunderman, qui a fait fortune en lançant les montres Gucci, a acheté Corum, alors en difficulté. Il a introduit ces montres suisses sur le marché américain, en multipliant les points de vente. Son fils Michael a pris sa succession, après son décès en 2008.

Avec l'acquisition de Corum, China Haidian va "ancrer sa position dans la Haute Horlogerie Suisse en renforçant ses autres activités". La reprise permet aussi à Corum "d'ouvrir de nouvelles perspectives de développement et de consolider le positionnement de sa marque au niveau mondial".

M. Hon Kwok Lung, président du comité de direction de China Haidian, a déclaré être "très heureux de cette acquisition" et croire "fermement au potentiel de développement de Corum".

De son côté, Antonio Calce s'est déclaré "convaincu que China Haidian était le partenaire de choix pour Corum".

Corum est une marque connue pour le design et l'esthétique de ses modèles.

China Haidian est une société cotée à la Bourse de Hong Kong depuis 1991 et contrôlée par M. Hon et sa famille. Le groupe est spécialisé dans l'horlogerie.

Le Groupe détient les marques horlogères "EBOHR" et "ROSSINI" qui font partie des quatre premières marques nationales de montres en Chine.

Le Groupe détient également la marque suisse "Eterna" qui dispose d'une licence pour fabriquer et distribuer les montres de "Porsche Design" dans le monde.

Enfin, Haidian détient aussi les droits de vente des montres japonaises Casio et Citizen en Chine.

"Le prix payé de 86 millions de francs suisses paraît peu élevé, c'est un peu plus que la moitié du chiffre d'affaires estimé à 150 millions de francs suisses", a déclaré à l'AFP un analyste spécialisé dans l'industrie horlogère.

China Haidian avait acquis en 2011 Eterna pour 20 millions de francs suisses, soit deux fois son chiffre d'affaires.

Les prix des montres Corum commencent à 4.000 francs suisses (3.300 euros). La marque est dans le même segment qu'Ulysse Nardin, autre petite manufacture horlogère suisse.

Les montres Corum les plus connues sont la Golden Bridge (1980), l'Admiral's Cup, ou la montre-monnaie, un modèle dont le mouvement est fixé dans une véritable pièce d'or de 20 dollars, le "Double Aigle" américain.Par Marie-Noëlle BLESSIG

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.