Hudson's Bay supprime 2 000 emplois chez Saks Fifth Avenue

La chaîne canadienne de grands magasins Hudson's Bay (HBC) a annoncé jeudi la suppression de 2.000 emplois chez sa filiale Saks Fifth Avenue dans le cadre d'une réorganisation de son modèle d'affaires.


Saks Fifth Avenue's à Toronto - Saks Fifth Avenue

Après avoir acquis en 2013 la chaîne américaine de magasins de luxe Saks Fifth Avenue pour 2,9 milliards de dollars, avec une quarantaine de magasins aux Etats-Unis et au Canada, HBC entend améliorer les synergies au niveau de l'exploitation afin de réduire les coûts.

Dans le cadre de cette réorganisation, le groupe canadien met en place deux canaux de distribution avec des stratégies commerciales distinctes, avec d'un côté Hudson's Bay et de l'autre la chaîne de magasins Lord & Taylor, a indiqué le distributeur dans un communiqué.

« Nous ré-allouons nos ressources pour accélérer » les ventes en ligne avec une optimisation des « activités nord-américaines pour créer des économies d'échelle », a expliqué Richard Baker, patron du groupe.

Avec cette réorganisation et les suppressions de postes, Hudson's Bay prévoit de réaliser des économies de 350 millions de dollars américains sur une base annuelle d'ici la fin 2018 une fois le plan stratégique mis en place.

Sur l'exercice en cours, HBC table sur une réduction des coûts de 170 millions de dollars permettant d'atténuer la pression sur la chute des ventes en magasins et la baisse des marges d'exploitation dans un contexte de changement des habitudes de consommation.

L'action HBC a perdu 1,13 % jeudi à la Bourse de Toronto à 9,62 dollars canadiens. Sa capitalisation boursière est de 1,75 milliard de dollars canadiens, près de trois milliards de moins en deux ans.

Doyenne des entreprises nord-américaines, Hudson's Bay a été créée en 1670 pour acheter des fourrures aux Amérindiens et aux Inuits avant de devenir aujourd'hui propriétaire de nombreux grands magasins.

Outre Saks Fift Avenue et Lord & Taylor, HBC a acheté en juin la chaîne de grands magasins Kaufhof au géant de la distribution allemande Metro pour 2,8 milliards d'euros (4,2 milliards de dollars canadiens).

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2019 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Mode - DiversDistribution
INSCRIPTION À LA NEWSLETTER