×

Hugo Boss fait mieux qu'attendu au quatrième trimestre

Par
Reuters API
Traduit par
Clémentine Martin
Publié le
today 22 janv. 2020
Temps de lecture
access_time 2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

La maison allemande Hugo Boss a réalisé des résultats supérieurs aux attentes au quatrième trimestre : les ventes sont en croissance grâce à une forte demande dans ses boutiques rénovées et aux bonnes performances de la vente en ligne.


Boss - Printemps/été 2020 - Collection femme - Milan - © PixelFormula


A taux de change constants, les ventes enregistrent une hausse de 4 % à 824 millions d’euros au quatrième trimestre, largement supérieures aux prévisions des spécialistes, qui tablaient sur 805 millions d’euros. Sur l'année complète, le chiffre d'affaires s'établit à 2,884 milliards d'euros, en hausse de 3%.

Pour le trimestre, le bénéfice d’exploitation gagne lui 9 % à 122 millions d’euros, conformément aux prévisions. Il vient compenser la baisse des bénéfices subie au cours des neuf premiers mois de l’année.

Les actions d’Hugo Boss, qui ont perdu plus de 25 % l’année dernière, étaient en hausse de 2,4 % à l’ouverture de la Bourse.

En octobre, Hugo Boss avait revu à la baisse ses projections de résultats pour 2019 en raison d’une baisse de la demande aux États-Unis et à Hong Kong. La marque avait cependant tablé sur une amélioration de ses performances au quatrième trimestre.

Hugo Boss a à nouveau insisté mardi sur les circonstances difficiles à Hong Kong au quatrième trimestre. La Chine continentale, en revanche, enregistre une croissance à deux chiffres. Les ventes perdent 7 % (hors effets de change) sur le continent américain, contre - 8 % au troisième trimestre.

Après la rénovation de ses boutiques, dont le flagship des Champs-Élysées à Paris, les ventes retail d’Hugo Boss ont grimpé de 7 %, tandis que les ventes en ligne ont bondi de 52 %. Le Royaume-Uni et la France ont chacun ramené une progression à deux chiffres.

Les actions d’autres maisons de luxe ont gagné de la valeur la semaine dernière, en raison d’une publication d’UBS tablant sur une bonne année 2020 pour le secteur grâce à l’enthousiasme des consommateurs et des rumeurs de nouvelles fusions/acquisitions.


(La rédaction avec Reuters)

© Thomson Reuters 2020 All rights reserved.