×
Publié le
12 mai 2011
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Hyères: la Méditerranée, futur lieu de création?

Publié le
12 mai 2011

Ce fut un tir nourri qui tomba sur l’artisanat d’art dans les pays de la rive Sud de la Méditerranée aux Rencontres de Hyères, pilotées par la Fédération française de la Couture. Le reproche majeur? Cet artisanat est trop tourné vers le passé, vers la réalisation de produits vendus dans les souks pour touristes… “L’artisanat est trop folklorique. Il faut le rendre utile”, souligna ainsi le créateur libanais Rabih Kairouz. Un propos repris par le couturier Maurizio Galante: “Pourquoi faire du tissu comme celui que portait Marie-Antoinette alors qu’elle n’est plus là? “ Très vite la table ronde glissa vers le vrai enjeu: comment les pays du Sud peuvent s’engager dans la voie de la création alors qu’ils sont d’abord perçus aujourd’hui comme des pays de fabrication?

Festival de Mode et Photographie de Hyères
Sylvie Richoux de La Casa Moda Academy


Pour Karim Tazi, figure emblématique du renouveau de l’industrie textile marocaine, qui a lancé sa propre marque Marwa (avec une boutique en France à Perpignan par exemple), aussi vice président de l’Amith, association marocaine du textile, “il faut aujourd’hui rechercher de la valeur ajoutée. Cela passe par la création”. Sans faire de rapprochement hatif, le jeune chef d’entreprise évoqua ainsi les événements qui secouent le Maghreb comme une forte opportunité à libérer les énergies. On sait qu’une école de mode s’est montée au Maroc sous l’égide de Sylvie Richoux, la Casa Moda Academy, à Casablanca. Dix-sept jeunes Marocains en sortiront en 2013. L’école est insérée dans un ensemble comprenant lieux de défilés, d’expos, etc. C’est un bon début ont constaté les participants tout en admettant que les choses avancent lentement et que le temps est compté…

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com