×
Publicités
Publié le
19 avr. 2016
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Hypebeast met son modèle à l'épreuve de la Bourse

Publié le
19 avr. 2016

Qui fait la mode ? Voici un sujet épineux dans l'univers actuel des médias. Entre Vogue, l'Instagram de Kendall Jenner, les campagnes Nike et Adidas ou les kyrielles de blogueurs, les influences sont multiples. Hypebeast a su, en une dizaine d'années, prendre un poids majeur dans l'univers du streetwear masculin et en particulier de la sneaker, servant souvent de référence pour les consommateurs de ce créneau.

Hypebeast est entré en Bourse à Hong Kong - Hype Beast


Une aura qui est apparue au grand jour lors de l'introduction en Bourse de l'entreprise fondée par Kevin Ma. Il y a 10 jours, les fondateurs d'Hypebeast décidaient de coter leur société, jusque-là indépendante, à la Bourse Hong Kong avec 500 millions d'actions à un prix entre 0,12 et 0,14 dollar hongkongais. Leur ambition était d'atteindre une valorisation de 240 à 280 millions de dollars hongkongais.

Mais comme pour le lancement d'une nouvelle collaboration Supreme, le marché s'est enflammé. Le lundi 11 avril, l'action, introduite à 0,13 dollar, atteignait un plus haut de 2,80 dollars par action avant de finir la journée à 1,05 dollar. Soit plus de sept fois son montant initial, et le meilleur démarrage de l'année sur les Bourses asiatiques. Une folie qui s'est toutefois rapidement calmée. Ce lundi 18 avril, en fin de séance à Hong Kong, l'action perdait quasiment 11,7 % et retombait à 0,34 dollar hongkongais. C'est toujours près de trois fois plus que le prix d'introduction. Mais cela questionne tout de même la compatibilité du modèle Hypebeast avec les fluctuations boursières.

Hypebeast mêle médias et e-commerce - Hypebeast


Bien sûr, Hypebeast ne s'appuie pas que sur son réseau de lecteurs « Millenials » qui suivent les dernières tendances, les critiques de films et de musiques sur son magazine et site Hypebeast, sur le site féminin Popbee ou l'application musicale Hypetrak. A l'instar d'un Surfstitch dans les sports de glisse, les entrepreneurs parviennent à monétiser la relation avec leur communauté, notamment avec de la publicité, mais aussi avec le site marchand HBX.

L'an dernier, l'entreprise aurait généré un chiffre d'affaires de 8,3 millions de dollars. Mais cette dynamique est-elle suffisante pour séduire le marché au-delà de ses fans ?

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com