×
2 781
Fashion Jobs
CALZEDONIA
Animateur Régional Des Ventes - Alsace-Lorraine (H/F)
CDI · NANCY
CCLD RECRUTEMENT
Manager Des Ventes Idf H/F
CDI · PARIS
ALTESSE
Chef de Projet Éditorial Web / Editeur Web
CDI · PARIS
GALERIES LAFAYETTE
Responsable Pôle Opérationnel H/F
CDI · ORLÉANS
GALERIES LAFAYETTE
Responsable Pôle Opérationnel H/F
CDI · TOURS
COURIR FRANCE
Chargé.e de Stocks / Stock Keeper - Saint-Genis Laval - CDI - 35h - f/h
CDI · SAINT-GENIS-LAVAL
RMS
Technico-Commercial - h-f - Marque Française de Cosmétiques & Soins - Région Est
CDI · PARIS
RMS
Responsable Marketing Réseau Affilié - H/F - Marque Française de Cosmétiques & Soins, Paris
CDI · PARIS
DCM JENNYFER
Chef de Produit Accessoires H/F
CDI · CLICHY
TEXDECOR GROUP
Charge d'Affaires / Prescripteur Idf H/F
CDI · PARIS
SINTEL
Coordinateur Mobilité Internationale (H/F)
CDI · PUTEAUX
CONCEPT RECRUTEMENT
Responsable Entrepôt- H/F- Univers Luxe- CDI- Morangis
CDI · MORANGIS
ASPHALTE
Directeur.Ice Artistique Image
CDI · BORDEAUX
APM MONACO
PR Stylist
CDI · PARIS
GROUPE ARMAND THIERY
Chef de Produit/Acheteur Textile Homme H/F
CDI · PARIS
GROUPE ARMAND THIERY
Chef de Produit/ Acheteur Textile H/F
CDI · LEVALLOIS-PERRET
CONFIDENTIEL
Responsable d'Atelier de Préparation
CDI · FONTENAY-SOUS-BOIS
CONFIDENTIEL
Contrôleur de Gestion
CDI · PARIS
GALERIES LAFAYETTE
Juriste Contrats Fournisseurs Junior H/F
CDI · PARIS
CITY ONE
Directeur de Projet Evenementiel H/F
CDI · PARIS
BRANDALLEY FRANCE
Senior Business Developper Mode / ou Maison – CDI (H/F)
CDI · PARIS
BALENCIAGA S.A.S.
Balenciaga - E-Business Lead Project Manager (f/m)
CDI · PARIS
Publié le
30 nov. 2020
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Ian Rogers quitte l'opérationnel chez LVMH

Publié le
30 nov. 2020

LVMH revoit son équipe en charge du digital. Et Ian Rogers, son patron, quitte le volet opérationnel et 24S.


Ian Rogers - dr



Ian Rogers, qui a rejoint LVMH depuis Apple il y a cinq ans, a été nommé conseiller spécial de Bernard Arnault. il n'a toutefois plus aucun rôle opérationnel. Le dirigeant américain a supervisé le lancement de 24S, qui portait initialement le nom de 24 Sèvres, l'adresse parisienne du grand magasin Bon Marché sur la Rive Gauche parisienne et qui fait également partie de l'empire LVMH. Dans le cadre de la nouvelle structure de direction, LVMH a nommé Michael David en tant que nouveau Chief Omnichannel Officer et a nommé Franck Le Moal, son Directeur Informatique Groupe, en charge de son Equipe Partenariats Numériques. Tous deux rendront comptes à Toni Belloni, directeur général du groupe.

Dans le même ordre d'idées, Wendy Chan, responsable du numérique en Asie-Pacifique, ajoutera la surveillance des médias locaux à son champ d'action et relèvera également de Michael David.

Dans une annonce interne mise à la disposition de FashionNetwork.com, LVMH a félicité Ian Rogers pour avoir contribué à faire croître l'e-commerce à un pourcentage à deux chiffres du chiffre d'affaires total, pour avoir lancé des projets ambitieux dans les domaines de la Data et de l'Intelligence Artificielle et pour avoir établi des relations avec la communauté de start-up.

C'est d'ailleurs une start-up à grand potentiel que rejoint Ian Rogers. L'Américain va diriger Ledger, start-up technologique basé à Paris.

"Nous sommes très reconnaissants de la contribution de Ian et nous sommes impatients de continuer à travailler avec lui dans son rôle de conseiller, notamment en accueillant le LVMH Innovation Award. Ian nous a permis d'intégrer plus profondément le numérique dans nos organisations avec une sensibilité aux codes du luxe", a déclaré Bernard Arnault, Président-directeur général et actionnaire de contrôle de LVMH.

Cependant, pour les observateurs, ce bouleversement fait suite, en partie, à la sous-performance du plus grand projet Internet autonome du groupe, 24S. Il avait pourtant été initié en grande pompe par LVMH, permettant de lancer plusieurs des marques les plus prestigieuses du groupe - comme Louis Vuitton - dans le commerce électronique. Pourtant, dès le début, la politique souvent stricte d’édition limitée de 24S signifiait que la boutique en ligne semblait dépourvue du type de sélection large offerte par des rivaux dynamiques comme YNAP, Matches ou MyTheresa. De plus, son éditorial en ligne, qui présentait du casting de rue dans les quartiers classiques de Paris, semblait quelque peu démodé.

Le groupe ne présente généralement pas les résultats annuels de ses quelque 70 marques. Ainsi le géant du luxe n'a jamais rendu disponible de chiffre d'affaires pour 24S, en dépit des demandes répétées de FashionNetwork.com.
 
En effet, l’absence de croissance de 24S ne semble qu’assombrir l’opinion de Bernard Arnault sur les acteurs du commerce en ligne, même s'il a une aura mondiale comme Amazon. S'adressant à une réunion d'analystes et de médias au siège de LVMH en janvier 2019, Arnault observait: "Ils perdent tous de l'argent… Ce n'est pas un bon signe. Et plus ils grossissent, plus ils perdent d'argent. On nous a demandé à plusieurs reprises. de participer à ces entreprises, et j'ai toujours dit non". "Ils utilisent leur base de données pour connecter les clients aux vendeurs et ils prennent un pourcentage, ce qui les amène… à vendre des produits contrefaits et donc d'une certaine manière à être liés au crime organisé, car les sites qui vendent des produits contrefaits sont financés par le crime organisé ou même par le terrorisme", a tancé l'homme le plus riche d'Europe, qui, selon les cours boursiers, dépasse parfois Jeff Bezos le PDG d'Amazon, comme l'individu le plus riche de la planète.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com