×
Publicités
Par
AFP
Publié le
4 déc. 2008
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Important vol à main armée dans une joaillerie de luxe parisienne

Par
AFP
Publié le
4 déc. 2008

Trois individus armés ont fait irruption jeudi 4 décembre peu après 17H30 dans la joaillerie de luxe Harry Winston, située dans la prestigieuse avenue Montaigne à Paris (VIIIe) et ont fait main basse sur la presque totalité des bijoux exposés, soit plusieurs millions d'euros, a-t-on appris de source proche de l'enquête.


Harry Winston

Sous la menace de leurs armes, ils se sont fait remettre la quasi totalité des bijoux exposés dans la boutique avant de prendre la fuite.

La brigade de répression du banditisme (BRB) de la police judiciaire parisienne a été chargée de l'enquête et s'est immédiatement rendue sur place.

Le 6 décembre 2007, cette joaillerie, à la clientèle internationale très aisée, avait déjà été la cible d'un audacieux vols de bijoux estimé à plus de 10 millions d'euros. Il s'agissait de l'un des vols les plus importants réalisés depuis plusieurs dizaines d'années en France, avait-on souligné à l'époque.

Il fallait remonter au 27 septembre 2004 pour trouver un montant du même ordre dans le vol de bijoux. Ce jour-là, deux diamants - d'une valeur de 11,5 millions d'euros - avaient été volés à la Biennale des antiquaires du Louvre à Paris, un butin considéré comme l'un des plus élevés depuis 25 ans.

Jacob Winston, le père, avait ouvert une première boutique en 1888 à Manhattan mais c'est son fils Harry qui fit connaître le nom dans le monde entier.

L'histoire de Harry Winston se confond avec celle des familles princières, des nababs et des grandes stars du cinéma : vente au shah d'Iran d'une tiare, avec un diamant de rose de 60 carats pour la shabanou Farah en 1958; rachat la même année de la tiare des ducs de Westminster; vente du fameux diamant poire de 61 carats à Richard Buron qui l'offrira à Elizabeth Taylor; prêts de bijoux aux actrices pour les festivals de Cannes ou les cérémonies d'Oscars à Hollywood; rachat des bijoux de la Bégum ou du diamant de Jackie Kennedy, cadeau de l'armateur grec Aristide Onassis.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.