×
2 149
Fashion Jobs
Publicités
Publié le
21 oct. 2020
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Imprevu parie sur la fabrication européenne et la distribution physique

Publié le
21 oct. 2020

Ancienne acheteuse pour un groupe de textile wallon, Justine God fonde en 2016 la marque Imprevu avec l’envie de "proposer un vestiaire évident, facile à porter, à combiner et à moduler en fonction des occasions et des moments de la journée". 


Imprevu, la marque de Justine God


Préférant aux collections le concept de capsules - "un concept qui permet de satisfaire les boutiques qui ne peuvent plus se satisfaire de deux collections par an", explique la créatrice – Justine God développe des looks associant la maille et les imprimés, pensés autour de coupes féminines et confortables. 
 
Lancée sur fonds propres, la créatrice choisit une fabrication en Europe (Italie et Portugal), une solution qui lui permet de se positionner en marque accessible avec une gamme de prix allant de 100 à 180 € pour les robes, 90 à 120 euros pour les mailles et 120 à 150 € pour les blazers.

Particularité de l’affaire, la marque parie depuis ses débuts sur une distribution exclusivement physique via des éditions limitées. A l’inverse de la tendance générale au multicanal, Justine God milite pour "une approche qui permet de garder un lien direct avec les magasins et de leur assurer une certaine exclusivité sans inonder le marché", une méthode qui fait ses preuves, la marque étant aujourd’hui distribuée dans plus de 80 points de vente en France, Suisse, Belgique, Luxembourg et Pays-Bas. 


Imprevu, la marque de Justine God


Présente en France via une trentaine d’adresses, Imprevu vient de faire son entrée dans l’espace femme du Bon Marché dans le cadre de l’exposition "Il était une fois la Belgique" (jusqu’au 28 octobre) et présente 3 capsules mettant à l’honneur imprimés animaliers et végétaux sur ensembles tailleurs, combinaisons de sweats et mailles sur jupes fluides ou encore blazers ceinturés s’inspirant du peignoir de ville, une des pièces phares de la créatrice.
 
Organisée autour d’une équipe de dix personnes, la marque souhaite conforter dans les prochains mois sa présence sur les marchés européens en maintenant des exclusivités sur chaque marché et fera son entrée dès l’été prochain en Irlande où elle vient de signer une vingtaine de boutiques multimarques. 
 
 

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2020 FashionNetwork.com