×
5 743
Fashion Jobs
Traduit par
Paul Kaplan
Publié le
8 juin 2022
Temps de lecture
4 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Incontournable: la collaboration d'Alexander McQueen et de 12 artistes femmes

Traduit par
Paul Kaplan
Publié le
8 juin 2022

La maison Alexander McQueen s'est associée non pas à une mais à douze femmes artistes pour dévoiler sa pré-collection d'Automne 2022, inversant le rapport traditionnel entre la mode et les arts plastiques.

 


Si la mode s'inspire en permanence des artistes, il est beaucoup plus rare de voir des artistes s'inspirer de la mode. Ce n'est pas le cas cette saison chez Alexander McQueen, où la directrice de la création Sarah Burton a donné carte blanche à douze artistes originaires de plusieurs pays et cultures. Leurs idées ont été dévoilées ce mardi en exclusivité à FashionNetwork.com.
 
Exposées dans la boutique en duplex de la maison britannique sur Old Bond Street à Londres, les œuvres figurent aux côtés des vêtements qui ont enflammé l'imagination des artistes. Ces dernières ont visiblement été galvanisées par leur mission, au vu des œuvres tantôt audacieuses et éclatantes, tantôt inquiétantes et sombres qu'elles ont créées — rien d'étonnant quand l'on se rappelle l'univers personnel du fondateur de la marque, et notamment ses défilés "Banshee" et "Highland Rape".

Les œuvres d'art, comme la collection, sont disponibles à la vente dans la boutique ou sur Internet, tandis que l'exposition, à ne pas manquer si vous êtes à Londres, est ouverte jusqu'au 21 juin.
 
À deux reprises, des artistes ont choisi le même look. Marcela Correa et Beverly Semmes ont toutes deux travaillé à partir d'une redingote décolletée jaune canari. Mais là où la Chilienne Marcela Correa a imaginé une paire de têtes sculpturales surréalistes composées de magazines, de pierre et de papier, l'Américaine Beverly Semmes a intégré la robe elle-même dans une piscine d'organza rose, où trône une copie exacte de son labrador noir, une présence indéfectible tout au long de la réalisation de l'œuvre d'art, arborant fièrement un collier de chien en métal, récupéré sur un sac à main McQueen à deux pas de là.


Photo : Alexander McQueen, pré-collection Automne 2022 - DR


Le célèbre mannequin Guinevere van Seenus, star des défilés d'Alexander McQueen, a choisi une robe argentée relativement simple, tout comme Cristina de Middel. Cette dernière a élaboré une courte vidéo intitulée "The New Domestic", une méditation sur la façon dont les femmes étaient autrefois réduites au statut de femmes au foyer, enfermées entre quatre murs où elles finissaient par exploser. Quant à Guinevere van Seenus, elle a créé une série de polaroïds oxydés, rehaussés de broderies métalliques réalisées dans l'atelier de la maison. 
 
Le tissu constitue un leitmotiv essentiel de l'exposition, comme sur la tapisserie en coton brut d'Ann Cathrin November Høibo, inspirée d'une délicate robe rose. Ou encore chez l'artiste chinoise Bingyi, dont la vision romantique réinterprète une redingote blanche en une robe de mariée en papier écru froissé qui se délite progressivement, la mariée atteignant l'autel presque nue.
 
"Pour cette collection, je voulais engager un nouveau dialogue créatif, voir comment les artistes pourraient réinterpréter les pièces créées en studio... Nous voulions que celles-ci bénéficient d'une liberté totale pour répondre aux modèles, en suscitant des conversations audacieuses et stimulantes avec leurs œuvres. J'espère que les visiteurs seront aussi inspirés que nous en observant leurs processus créatifs", explique Sarah Burton.


Photo : Alexander McQueen, pré-collection Automne 2022 - DR


Les amateurs d'art seront sans doute impressionnés par la superbe œuvre de Marcia Kure, qui partage son temps entre le New Jersey et le Nigeria. À partir de son propre dessin au carbone sur toile représentant une femme guerrière, celle-ci a réalisé 18 coiffes à partir de reliques de guerres en Afrique.
 
La capacité de Sarah Burton à fusionner les éléments de plusieurs robes pour obtenir un look cohérent apparaissait clairement sur une incroyable robe bustier et négligée, choisie par Marcia Michael. Cette artiste britannique a moulé une sculpture en ciment et en acrylique représentant une femme noire, recouverte de cire et de gomme-laque, avant de la broder avec des perles identiques à celles utilisées par l'équipe de création de Sarah Burton.
 
La robe de flamenco orange sélectionnée par Jackie Nickerson a donné lieu à quatre photos à grande échelle d'une femme drapée dans du papier d'emballage noir — représentant une empreinte carbone — en référence à la pollution marine. Une robe en cuir rouge racée a inspiré la magnifique installation de Jennie Jieun Lee, comportant en son centre un vase fondu coloré et des fleurs assorties. Une robe en denim à ourlet mouchoir renaît dans la vision d'Ann Cathrin November Høibo sur un tableau où apparaît une cage découverte lors du défilé Automne-Hiver 2013.


Photo : Alexander McQueen, pré-collection Automne 2022 - DR


Judas Companion a imaginé une image percutante : elle s'inspire d'un blazer et d'un pantalon classiques de couleur bleue et noire et fusionne ces couleurs pour créer une série de masques surréalistes grandeur nature, ornés d'un mélange de cristal, de céramique, de coquillages et de laine qui évoque le subconscient en constante ébullition.
 
Sarah Burton a imaginé le concept à Noël puis contacté les artistes en janvier, donnant à chacune d'elles plusieurs mois pour apprivoiser les pièces choisies et développer leurs idées. Un processus couvert par des documentaires vidéo projetés dans le magasin.
 
En quelques mots: une expérience inédite, où le processus créatif est envisagé sous un angle très différent, conformément à l'essence même de cette maison, de son fondateur et de celle qui lui a succédé.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com