×
6 987
Fashion Jobs
GALERIES LAFAYETTE
Juriste Contrats Fournisseurs H/F
CDI · PARIS
VAN CLEEF & ARPELS
Chef de Projet CRM
CDI · PARIS
VAN CLEEF & ARPELS
Chef de Projet Digital
CDI · PARIS
YVES SAINT LAURENT SAS
Saint Laurent Business Analyst Operations H/F
CDI · PARIS
HERMES
CDI – Responsable de Zone Junior Asie du Sud – Chapeaux Gants (H/F)
CDI · LE PRÉ-SAINT-GERVAIS
BALENCIAGA S.A.S.
Balenciaga – e- Commerce Buyer Rtw (F/H)
CDI · PARIS
BALENCIAGA S.A.S.
Balenciaga - HR Strategic Project Manager (f/m)
CDI · PARIS
CALZEDONIA
Animateur Régional Des Ventes (H/F) - CDI - Sud Ouest
CDI · MONT-DE-MARSAN
CALZEDONIA
Animateur Régional Des Ventes (H/F) - CDI - Sud Ouest
CDI · ANGLET
CALZEDONIA
Animateur Régional Des Ventes (H/F) - CDI - Sud Ouest
CDI · PAU
CALZEDONIA
Animateur Régional Des Ventes H/F - CDI - Paris/Idf
CDI · PARIS
CAROLL
E-Shop Manager (H/F)
CDI · PARIS
GALERIES LAFAYETTE
Gestionnaire Marchandise Beauté H/F
CDI · PARIS
UNIQLO
Agent de Sécurité et de Prevention Des Pertes
CDI · LYON
OFFICINE GÉNÉRALE
Responsable de Production
CDI · PARIS
RMS
Responsable de Secteur Bretagne - H/F - Cosmétique Végétale
CDI · RENNES
IZAC
Animateur Regional H/F
CDI · PARIS
LUXURY OF RETAIL
Animateur Réseau Pharmacie - Lyon- CDI - 35h- H/F
CDI · LYON
GANT FRANCE
Contrôleur de Gestion - Anglais Courant H/F
CDI · PARIS
STORE & SUPPLY
Account Manager E-Commerce
CDI · LEVALLOIS-PERRET
HERMES
CDI - Prévisionniste Bijouterie Fantaisie (H/F)
CDI · LE PRÉ-SAINT-GERVAIS
HERMES
CDI - Chef de Produit Junior Chapeaux & Gants Homme (H/F)
CDI · LE PRÉ-SAINT-GERVAIS
Publicités
Publié le
22 nov. 2021
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Inde: la taxe sur les vêtements, textiles et chaussures passe de 5 à 12%

Publié le
22 nov. 2021

Le gouvernement indien a augmenté la taxe sur les produits et services (GST) sur les produits finis tels que les vêtements, les textiles et les chaussures de 5% à 12%, à compter de janvier 2022. Une situation qui suscite l'inquiétude des fabricants indiens d'habillement, déjà confrontés aux hausses de prix des matières et des transports.


DR


La hausse de la GST sur les vêtements, les textiles et les chaussures a été adoptée par le Central Board of Indirect Taxes and Customs (CBIC) le 18 novembre dernier. Les fabricants de vêtements et de chaussures avaient très tôt pris position contre le projet de taxation, qui remet en cause le taux de 5% précédemment en vigueur, assorti d'un plafond établi à 1.000 roupies (12 euros) par pièce.

"La Clothing Manufacturers Association of India (CMAI), ainsi que les associations et organismes commerciaux de toute l'Inde, ont vigoureusement demandé au gouvernement et au Conseil de la GST de ne pas mettre en œuvre ce changement, et il est extrêmement décevant que le Conseil ait choisi de ne pas tenir compte de leur demande", a déclaré Rajesh Masand, président de la CMAI. "Le marché s'attendait déjà à une augmentation de 15 à 20% du coût des vêtements pour la saison à venir, même sans l'augmentation du taux de la GST".

La remise en en cause du plafond de taxation par produit est d'autant plus mal accueillie que plus de 80% du marché indien de l'habillement est constitué de vêtements dont le prix est inférieur à 12 euros, souligne l'instance représentative de la filière locale. Un marché qui doit faire face à la flambée connue sur le front des matières, qu'il s'agisse des synthétiques, du coton ou de la laine, mais également du côté du fret, les effets des pénuries de conteneurs de 2020 n'étant pas encore résorbés.

Derrière la mesure, le gouvernement entend lutter contre les structures de droits inversés, dans lesquelles les composants industriels sont davantage taxés que les produits finis qu'ils vont permettre de produire. Pour le CMAI, cette situation ne concerne que 15% de l'industrie. "Pour résoudre un problème qui existe dans 15% de l'industrie, cette mesure aura donc un impact négatif sur 85% de l'industrie totale", résume Rajesh Masand.

Reste à savoir quel impact pourrait avoir ces évolutions sur les prises d'ordres étrangères. L'Inde était au premier semestre au quatrième rang des fournisseurs de l'UE en habillement, avec 1,8 milliard d'euros de marchandises, en hausse de 15%. Le pays est en outre le troisième fournisseur de l'Europe en textile, avec 1,22 milliard d'euros de matières (+36%).
 

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com