×

Indiscrète : près d’une dizaine d’offres de reprise déposées, verdict le 23 novembre

Publié le
today 8 oct. 2018
Temps de lecture
access_time 2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Le tribunal de commerce de Poitiers devra trancher le 23 novembre prochain sur l’avenir de la marque de lingerie Indiscrète. Une soixantaine de manifestations d’intérêt avaient été émises à la suite de l’appel d’offres de reprise lancé cet été afin d'avoir accès aux données de l'entreprise. Ce sont au final près d’une dizaine de dossiers qui ont été déposés, indique à FashionNetwork.com la société de Chauvigny, dans la Vienne, qui attend dans la semaine plus de détails de la part de l’administrateur judiciaire, maître Serge Préville. Les cogérantes espèrent désormais davantage l'arrivée d'un actionnaire que d'un repreneur.


Les commandes récentes ont permis l'embauche de huit personnes supplémentaires au piquage et à la coupe - Indiscrète


« Nous aurions pu imaginer avoir beaucoup plus d’offres, mais au départ, l’appel portait sur une cession, alors qu’aujourd’hui nous sommes davantage tournés vers une recherche d’investisseur potentiel, nous explique Béatrice Mongella, codirectrice de la société. Dans tous les cas, dans ce type de dossier, ce n’est pas la quantité qui fait la qualité. »

La situation a en effet évolué pour Indiscrète depuis l’appel à repreneur de cet été, motivé par une trésorerie vide. Le suicide début août du président de l’entreprise, Didier Degrand, a déclenché une forte mobilisation autour de la structure, dont la distribution repose sur 120 vendeuses à domicile et sur l’e-commerce. Mobilisation qui a notamment abouti à la mise en place de deux cagnottes, l'une lancée par la Fédération indépendante du made in France (FIMIF) et l'autre par le groupe de soutien « Mobilisons-nous ! Pour que vive Indiscrète ».

Un élan qui a permis de relancer les commandes et amener la structure de 21 employés à embaucher huit couturières supplémentaires pour aider au piquage et à la coupe. « Autant fin-juillet nous n’avions pas d’autre choix que d’aller vers une session, autant nous recherchons désormais une continuité via un actionnaire, explique Béatrice Mongella. Aujourd’hui, avec toutes ces commandes qui tombent et qui, nous l’espérons, vont s’inscrire dans le temps, nous voudrions avec Christelle Bois (cogérante, ndlr) continuer le travail mené depuis huit ans. »

La société Indiscrète a été créée en 2010 par trois anciens cadres d’Aubade sous la présidence de Didier Degrand, ex-directeur de production de la marque de lingerie, redonnant vie à l'atelier délaissé par celle-ci.

Rachetée en 2005 par le suisse Calida, la marque Aubade avait mené deux plans sociaux en 2007 et 2009 dans l’usine historique de Saint-Savin, avant la délocalisation totale de la production en Tunisie. Indiscrète doit aujourd'hui notamment ses problèmes de trésorerie à la mise en liquidation d’un donneur d’ordres, les maillots de bain Réard, laissant 40 000 euros d’impayés et une commande de 50 000 euros jamais honorée.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2019 FashionNetwork.com