×
Publicités
Par
EFE
Traduit par
Clémentine Martin
Publié le
18 juil. 2022
Temps de lecture
4 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Inditex : pour sa première réunion des actionnaires Marta Ortega a proposé d'augmenter les dividendes

Par
EFE
Traduit par
Clémentine Martin
Publié le
18 juil. 2022

La présidente d’Inditex, Marta Ortega, est aussi la plus jeune des cinq femmes qui dirigent des entreprises de l’Ibex 35. Elle a tenu le 12 juillet son premier conseil général des actionnaires à Arteixo (La Corogne), auxquels elle a proposé un dividende extraordinaire plus élevé en raison des bonnes performances du dernier exercices.


Marta Ortega - DR



Marta Ortega est la fille d’Amancio Ortega, le fondateur d’Inditex, qu’elle n’a pas manqué de citer dans son premier discours devant les actionnaires du groupe. Le ton est donné pour la multinationale espagnole : Inditex a respecté l’engagement de son Conseil d’Administration et proposé un dividende extraordinaire de 0,40 euro par action, qui s’ajoutera au dividende ordinaire de l’exercice 2022 et sera reversé en 2023.

Cet engagement avait été pris en mars et a été ratifié par le conseil. Selon la politique de l’entreprise, le dividende ordinaire correspond habituellement à 60% des bénéfices réalisés durant l’exercice 2022.

Inditex a également confirmé son intention d’investir un montant d’environ 1,1 milliard d’euros en 2022, une somme similaire à celle de 2021 (1,126 milliard d’euros). La majeure partie de ce capital sera destinée à la rénovation des boutiques, au développement du canal digital et à l’optimisation des plateformes logistiques.

D’après le nouveau PDG du conglomérat textile, Óscar García Maceiras, ces dépenses sont rendues possibles “par la solide position financière“ de l’entreprise.

Au cours du premier trimestre fiscal 2022, allant de février à avril, Inditex a réalisé un bénéfice net record de 760 millions d’euros, soit 80% de plus qu’à la même période en 2021.


Óscar García Maceiras, confirmé à son poste par les actionnaires, a repris la direction de l’entreprise en avril dernier suite au départ de son ex-président Pablo Isla, qui a depuis pris la tête du conseil du rectorat international d’IE University.

Avec l’approbation des actionnaires, Inditex va verser 19,74 millions d’euros à Pablo Isla pour compenser sa clause de non-concurrence post-contractuelle.

C’est un chapitre de l’histoire d’Inditex qui s’est clôturé avec son départ. Le nouveau dirigeant du groupe a tenu à souligner la solidité de son modèle d’activité et affirme que l’entreprise se trouve actuellement “à un stade de rendement optimal avec un énorme potentiel de croissance pour l’avenir“.

Marta Ortega a elle aussi été confirmée à la présidence du Conseil d’Administration du groupe lors de ce conseil des actionnaires et en devient également administratrice. Elle s’est adressée aux actionnaires pour leur faire savoir qu’elle est à la tête de “la meilleure équipe possible, avec un bel avenir devant elle, parfaitement préparée pour affronter les défis à venir“.

Mais les actionnaires d’Inditex n’ont pas seulement approuvé cet organigramme rebattu : ils ont aussi validé les comptes de 2021, exercice clôturé le 31 janvier dernier avec un bénéfice net de 3,243 milliards d’euros. Ils se sont accordés sur le versement d’un dividende de 0,93 euro brut par titre (2021), dont la moitié (0,465 euro) a déjà été transférée le 2 mai dernier. Le paiement restant sera effectué le 2 novembre.

Inditex entre au capital d'une start-up



Óscar García Maceiras a annoncé la récente entrée du groupe au capital de la start-up CIRC, en association avec d’autres investisseurs, afin de “répondre aux défis de la protection environnementale“.

D’après le groupe espagnol, CIRC est une entreprise émergente “novatrice“ qui développe des technologies “de recyclage disruptives“ qui permettront de procéder au recyclage de produits textiles composés de mélanges de plusieurs matières, comme le polyester et le coton, et qui génèreront de nouvelles fibres éco-responsables pouvant être réutilisées par l’industrie textile.

Le PDG d’Inditex a également indiqué que le groupe continue à rechercher des projets et des initiatives portant sur la préservation de l’environnement, affirmant que “la voie reste ouverte“.

Le conseil a approuvé la réélection de deux conseillers indépendants, Pilar López et Rodrigo Echenique, a désigné Ernst & Young pour auditer ses comptes jusqu’en 2024 et a modifié la politique de rémunération des conseillers pour les exercices 2021, 2022 et 2023, parmi tous les points à l’ordre du jour.


Óscar García Maceiras a tenu à informer les actionnaires de la poursuite du plan de soutien de l’entreprise à ses employés en Russie et en Ukraine, soit plus de 10.000 personnes, et souligne que la situation “n’a pas changé“.

Les boutiques d’Inditex sont fermées dans les deux pays depuis le 5 mars dernier, mais les dirigeants d’Inditex assurent être en “contact permanent“ avec leurs équipes.

“Ce sujet préoccupe en permanence toute l’entreprise et nous continuons à surveiller la situation de près“, a conclu Óscar García Maceiras.