×
5 679
Fashion Jobs
Publicités
Par
EFE
Traduit par
Clémentine Martin
Publié le
31 août 2022
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Inditex résiste à l’inflation malgré une croissance modérée des ventes au deuxième trimestre

Par
EFE
Traduit par
Clémentine Martin
Publié le
31 août 2022

Les résultats d’Inditex continuent à se rapprocher de ceux d’avant la pandémie, malgré une conjoncture macroéconomique défavorable et une inflation “forte et durable“, si l’on en croit les prévisions publiées par différents spécialistes pour la clôture du deuxième trimestre fiscal (mai-juillet).


DR


Le groupe textile espagnol, présidé depuis quelques mois par Marta Ortega, résiste sans trop de surprises aux hausses de prix sélectives et à l’augmentation des dépenses énergétiques et du coût des matières premières. Les experts de Renta4banco, toutefois, tablent sur une croissance plus modérée des ventes, avec +9,7% par rapport au deuxième trimestre 2021.

D’après leurs projections, les ventes du groupe devraient progresser de 11% par rapport au deuxième trimestre 2019. Les chiffres officiels devraient être révélés le 14 septembre prochain et bénéficieront de l’excellent démarrage observé entre début mai et début juin, avec une croissance de 17% d’une année sur l’autre.

L’entreprise affirme que ses collections printemps/été ont été très bien accueillies par les consommateurs et souligne que ses ventes ont connu une hausse de 13% au cours des deux dernières semaines de mai par rapport à la même période en 2021.

Les analystes d’Inversion.es rappellent que la dernière présentation de résultats d’Inditex faisait état d’un fonds de roulement en augmentation de 57% “grâce à un excellent rendement, avec un inventaire de qualité en hausse de 27%, permettant de compenser les possibles bouleversements de la chaîne d’approvisionnement“.

Pour ce trimestre et le suivant, la trésorerie nette est aussi encourageante: elle a augmenté de 28% entre février et avril à 9,189 milliards d’euros.

Cette situation financière “va permettre de garantir une stabilité suffisante [au groupe] pour poursuivre [ses] projets de développement au cours des prochains trimestres”, ajoute le rapport d’Inversion.es.

Chez Bankinter, les spécialistes s’attendent aussi à une amélioration de la valorisation d’Inditex sur les marchés grâce à la reprise du tourisme et des activités sociales, deux phénomènes associés à la consommation d’articles de mode.

Ils ajoutent que la perspective d’un assouplissement des restrictions liées au Covid en Chine devrait s’accompagner “d’une augmentation de la valeur à court terme“.

Toutefois, les analystes rappellent que les résultats du deuxième trimestre seront les premiers publiés par le groupe textile sans la contribution des marchés russe et ukrainien.

Au premier trimestre 2022, Inditex a réalisé un bénéfice net en forte hausse: +80% d’une année sur l’autre avec 760 millions d’euros, malgré une provision de 216 millions d’euros censée compenser les dépenses supplémentaires entraînées par la guerre en Ukraine sur tout l’exercice 2022.

Sans cette provision, le bénéfice aurait atteint 940 millions d’euros.

Toutes marques confondues, les ventes de ce groupe espagnol propriétaire de Zara, Massimo Dutti et Pull&Bear se situaient à 6,742 milliards d’euros à la fin du premier trimestre 2022, soit 36% de plus qu’à la même période en 2021.