Inditex retire une ligne de t-shirts litigieux de ses magasins Stradivarius

Inditex a tranché: devant la polémique qui naissait en Espagne et sur la blogosphère, le groupe a retiré une série de t-shirts litigieux des rayons de ses magasins Stradivarius. En cause: des illustrations présentant de troublantes ressemblances avec des clichés publiés par des blogueuses de mode. Deux d’entre elles ont été identifiées, la Française Louise Ebel, alias Miss Pandora, et la suissesse Michelle Krüsi. Cette dernière lance d’ailleurs un appel à la communauté des "fashionautes" pour l’aider à reconnaître de potentielles blogueuses sur les t-shirts Stradivarius, même si aucune poursuite n’est engagée pour l’instant.

Stradivarius, Inditex
A gauche, un t-shirt Stradivarius désormais retiré de la vente. A droite: une photographie de Pauline Darley publiée sur le blog de Miss Pandora.

Après ce retrait de la vente il y a quelques jours, Inditex prône la bonne foi et invoque le travail d’un sous-traitant auprès duquel il mène l’enquête pour savoir s’il détenait une licence d’utilisation des photographies des blogueuses concernées. Le groupe n’écarte pas de donner des suites à cette affaire qu’elle considère comme un "incident isolé".

Mais ces dernières ne se satisfont apparemment pas de l’argumentaire d’Inditex, estimant qu’il y a "récidive". En effet, ce n’est pas la première fois qu’une telle accusation est portée à l’encontre du groupe espagnol. Zara et Berschka avaient notamment fait l’objet d’accusations identiques en 2010. Le premier cas rapporté était celui de Betty Autier, blogueuse française, qui avait trouvé un étonnant t-shirt dans un magasin Zara en mai dernier.

Puis vint le tour d’une autre française, Louise Ebel. "Inditex m’a contacté récemment pour présenter ses excuses, explique-t-elle. Comme ce n’était pas la première fois, je les ai redirigés vers mon avocat qui négocie actuellement avec eux. C’est une utilisation abusive qui ne respecte pas le travail des photographes avec qui je collabore pour mon blog, pourtant protégé par toutes les mentions légales d’usage". A titre personnel, elle a recensé 5 t-shirts qui lui posent problème: 3 distribués par les enseignes d’Inditex, mais aussi deux autres par Pepe Jeans.

Stradivarius, Inditex
A gauche, un cliché de Betty Autier publié sur www.leblogdebetty.com. A droite, un t-shirt commercialisé par Zara en mai 2010.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2019 FashionNetwork.com

Mode - Prêt-à-porterDistribution
INSCRIPTION À LA NEWSLETTER