×
6 893
Fashion Jobs
Publicités

Instagram prévoit de supprimer les filtres effets "chirurgie esthétique"

Par
AFP-Relaxnews
Publié le
today 24 oct. 2019
Temps de lecture
access_time 2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

(Relaxnews) - Les réseaux sociaux ont démocratisé l'utilisation de filtres photos pour parfaire ses selfies, en ajoutant des oreilles de chat ou en améliorant son grain de peau. Mais Instagram a annoncé qu'il allait se débarrasser de certains filtres qui imitent les effets de la chirurgie esthétique, afin d'améliorer le bien-être de ses utilisateurs et utilisatrices.



Spark AR, la plateforme de réalité augmentée responsable de ces filtres, a récemment expliqué sur Facebook qu'elle allait se débarrasser de tous les effets associés à la chirurgie esthétique de la galerie d'effets d'Instagram et qu'elle allait repousser l'approbation de nouveaux effets liés à la chirurgie plastique. "Nous voulons que les effets Spark AR produisent une expérience positive et nous réévaluons les pratiques existantes en matière de bien-être", a expliqué l'entreprise.

C'est la dernière initiative en date prise par Instagram pour se prémunir des effets néfastes de la multiplication de photos retouchées sur le bien-être et la santé mentale de ses utilisateurs. Le mois dernier, la plateforme a présenté une nouvelle feuille de route concernant le contenu en lien avec les régimes et la chirurgie plastique. Elle a introduit une nouvelle règle voulant que tous les messages postés sur le réseau social vantant les effets d'un produit pour maigrir ou des opérations de chirurgie esthétique, avec soit un code promo ou un tarif, allaient être cachés aux utilisateurs de moins de 18 ans. 

"Nous voulons qu'Instagram soit un lieu positif pour tous ses utilisateurs et cette règle s'inscrit dans le cadre de notre travail en cours pour réduire la pression que les personnes peuvent parfois ressentir du fait des réseaux sociaux", a commenté Emma Collins d'Instagram au Guardian.

Toujours dans ce but, cet été, le réseau social avait déjà annoncé opérer un test dans 6 pays pour masquer partiellement les mentions « j'aime » sous les post des autres utilisateurs.
 

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2019 AFP-Relaxnews.