×
Publicités
Publié le
23 avr. 2020
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Interparfums accuse un fort repli au premier trimestre et repousse des lancements

Publié le
23 avr. 2020

Après un bon début d'année, le groupe spécialiste du parfum a vu son activité s'effondrer en Asie au cours du premier trimestre de son exercice 2020. Résultat : son chiffre d'affaires de 103,5 millions d'euros accuse un recul de 18,2% (-19,5% à taux de change constant).


Coach a enregistré une progression - Coach


Le groupe français explique avoir vu les mesures de confinement mises en place dans les différents pays pour faire face à la crise sanitaire pénaliser fortement son activité. Ses ventes au Moyen-Orient ont reculé de 44% par rapport à la même période l'an passé, et de 29% en Asie.

En 2019, le groupe avait de plus bénéficié du dynamisme de lancements de produits. Le recul des ventes a notamment touché son principal actif, Montblanc, dont les ventes ont reculé de 31% à 27,9 millions d'euros. Jimmy Choo et Lanvin accusent des replis de 26% et 40%, alors que Boucheron chute de 48%. La bonne nouvelle vient de Coach, dont les ventes progressent de 40% à 26,4 millions d'euros. Pour la fin du semestre, le groupe s'attend à une activité encore très fortement pénalisée.

"Si quelques signes encourageants de reprise nous parviennent actuellement de plusieurs pays d’Asie, l’activité du second trimestre sera encore très affectée par la situation actuelle, explique Philippe Benacin, le PDG d'Interparfums. C’est la réouverture progressive du réseau de parfumeries sélectives, notamment aux Etats-Unis et en Europe, qui conditionnera la reprise graduelle des opérations. Nous sommes déjà tournés et mobilisés vers l’année 2021 qui bénéficiera pleinement de la qualité de nos marques, de la solidité de nos lignes phares, de la force de notre modèle économique et de l’implication de l’ensemble de nos collaborateurs."

Le groupe a d'ailleurs décidé de repousser plusieurs lancements de parfums à l'année prochaine. Ainsi les nouveaux jus de Kate Spade et Jimmy Choo, dont les lancements sont considérés comme stratégiques par le groupe, patienteront quelques mois.


Dans ce contexte, la société proposera à l'assemblée générale des actionnaires, courant juin, la suppression du dividende de 0,71 euro initialement annoncé pour 2019. Elle se réserve cependant un alternative et "n'exclut pas la distribution d’un dividende exceptionnel dans la seconde partie de l’année".

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2020 FashionNetwork.com