×
Publicités
Publié le
21 juil. 2022
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Interparfums conclut son premier semestre sur des ventes en hausse de 19,7%

Publié le
21 juil. 2022

Sur les six premiers mois de son exercice 2022 Interparfums a enregistré un chiffre d’affaires de 318,7 millions d’euros. Le groupe français spécialiste de la création de parfum sous licence signe ainsi une hausse de 19,7% à devises courantes comparée à l’exercice précédent, mais aurait pu afficher de meilleures performances avec une conjoncture plus favorable.


Parfums Jimmy Choo - DR


"La période reste marquée par la guerre en Ukraine, mais aussi par les perturbations sur la supply chain. Les délais d’approvisionnement peuvent maintenant atteindre 15 mois sur certains composants. Il faut aussi noter les pénuries de main d’œuvre chez nos partenaires industriels. Au sein du groupe Pochet trois des quinze lignes ne tournent pas car il n’y pas de main d’œuvre, et l’entreprise réfléchit même à recruter à l’étranger", explique Philippe Benacin le PDG d’Interparfums, soulignant que cette situation a engendré sur la période une perte de chiffre d’affaires d’environ 25 millions d’euros.

Le groupe qui présentait mardi 19 juillet pour la première fois ses résultats au sein de son nouveau siège du 10, rue de Solférino à Paris, qui accueillait l'ancien siège du Parti Socialiste, anticipe désormais un chiffre d’affaires annuel compris entre 630 et 640 millions d’euros.

Avec un chiffre d’affaires de 87 millions d’euros en croissance de 25%, Montblanc reste la marque leader du portefeuille d’Interparfums et pèse 27% de l’activité du groupe. Elle est suivie de Jimmy Choo dont les ventes s’élèvent à 70 millions d’euros en hausse de 17% et de Coach en hausse de 29% à 67,6 millions d’euros.

Moncler, dont Interparfums a acquis la licence parfums en 2020 a tout juste débuté son déploiement et réalise un chiffre d’affaires de 8,4 millions d’euros. "La marque est présente dans 1.000 points de vente, un parc qui devrait doubler à la fin de l’année. À terme, nous arriverons aux 7.000 portes", indique Philippe Benacin.

Par ailleurs, Interparfums et Repetto mettront fin le 28 septembre prochain au contrat
de licence parfums qui les unissait depuis décembre 2011.

Hors France, le développement des parfums Montblanc, Jimmy Choo et Rochas a été très soutenu en Europe de l’Ouest, qui voit ses ventes bondir de 45 % à 55,1 millions d’euros. La France quant à elle affiche une croissance de 16% à 19,3 millions d’euros sur la période grâce aux parfums Rochas et Boucheron.

La zone Amérique du Nord, dans un marché des parfums et cosmétiques pourtant dynamique, enregistre une performance contrastée avec un chiffre d’affaires en hausse de 9% à 110,7 millions d’euros, mais reste la principale zone d’activité du groupe. L’Asie a vu ses ventes bondir de 30% à 54,9 millions d’euros. En Chine les ventes ont bondi de 45% emmenées notamment pas Coach qui pourrait bientôt devenir la première marque du groupe dans le pays.
L’Amérique du Sud signe une croissance de 33% à 28,3 millions d’euros et le Moyen-Orient de 39% à 28,9 millions d’euros.

La guerre en Ukraine a bien évidemment pesé sur l’activité en Europe de l’Est qui enregistre un repli de 17% à 19,4 millions d’euros. "Les ventes sur le marché russe reculent de 50% sur le semestre pour ne plus représenter que 2,6% du chiffre d’affaires total
de la société", précise le groupe.
 
Interparfums publiera les résultats du premier semestre 2022 le 9 septembre prochain.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com