×
Publicités

Interparfums: ventes trimestrielles divisées par trois suite au confinement

Par
AFP
Publié le
23 juil. 2020
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

(AFP) - Le groupe Interparfums a vu son chiffre d'affaires divisé par trois au deuxième trimestre, à 35,8 millions d'euros, pénalisé par la fermeture de la majeure partie des points de vente dans le monde en raison de la crise du coronavirus.


Montblanc est l'une des marques phares du portefeuille du fabricant de parfums. - Interparfums


Le contexte sanitaire a pesé sur l'ensemble des zones d'activités, avec une baisse plus limitée aux Etats-Unis et en Europe de l'Ouest, mais des reculs plus marqués au Moyen-Orient et en Europe de l'Est, a expliqué le groupe dans un communiqué.

La France a connu "une reprise sensible en mai et juin", a souligné le groupe, bénéficiant notamment de bonnes performances des parfums Rochas et Montblanc.

Sur l'ensemble du premier semestre, la baisse du chiffre d'affaires est de 42%, à 139,3 millions d'euros, avec notamment un recul de 50% pour la première marque du groupe, Montblanc. Les parfums Rochas (-15%) et Coach (-19%) ont enregistré des baisses plus limitées grâce à des lancements en début d'année.

En dépit du recul des ventes, Interparfums table sur une marge opérationnelle positive au premier semestre, de l'ordre de 5%, a indiqué le directeur général délégué Philippe Santi, en mettant l'accent sur "la souplesse (du) modèle opérationnel" du groupe et l'adaptation des dépenses de publicité et marketing.

De son côté, le PDG d'Interparfums, Philippe Benacin, a rappelé les initiatives lancées au deuxième trimestre, dont l'accord de licence passé avec Moncler et la prise de participation dans le site de e-commerce Origines Parfums. Le groupe publiera ses résultats semestriels complets le 8 septembre.

 

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2020 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.